Comment installer une climatisation mono-split ?


Mis à jour le : 15/04/2022

Installer un climatiseur mono-split, doté d’une seule unité intérieure et extérieure, vous permet d’avoir un confort thermique autant l’hiver que l’été grâce à son mode réversible dans votre logement. Son installation peut s’avérer complexe puisqu’elle doit répondre à certaines normes. Découvrez tous nos conseils d’installation du climatiseur mono-split pour une mise en place en autonomie ou par un professionnel certifié.

 

Qu’est-ce que la climatisation mono-split ?

La climatisation mono-split est un équipement performant vous garantissant un confort thermique autant l’hiver que l’été pour le modèle réversible. Le système rafraichira votre intérieur lors d’une forte chaleur, et le réchauffera lors des périodes de froid. Le climatiseur monosplit convient exclusivement aux petits logements ou aux foyers nécessitant une arrivée d’air froid (mode clim) ou chaud (mode chauffage) dans une seule pièce. Si au contraire vous souhaitez climatiser plusieurs pièces de votre logement, il faudra installer plusieurs unités intérieures, on parle de climatiseurs multi-split.

La climatisation mono-split se compose d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. Elle se différencie de la climatisation monobloc, mobile ou murale, qui ne contient pas d’unité extérieure.

Quelles démarches entreprendre avant l’installation ?

Avant les travaux d’installation d’un climatiseur, vous devez choisir le modèle convenant à vos besoins. Il existe différents types de climatiseurs :

 

  • Une fixation murale
  • Une console
  • Un plafonnier (split gainable)
  • Une cassette
  • Un modèle mobile

 

Vous devrez également choisir si vous souhaitez effectuer les travaux vous-même ou en faisant appel à un professionnel agréé, selon vos compétences. A noter que pour bénéficier de certaines aides, et de la TVA à taux réduit, la fourniture et la pose de la climatisation monosplit doit être réalisée par un professionnel.

Si vous êtes propriétaire d’une maison, pensez à déposer une déclaration auprès de votre mairie du fait de l’installation d’une unité extérieure. Si vous êtes propriétaire d’un appartement en copropriété, pensez à demander l’accord à la copropriété lors d’un vote en assemblée générale.

 

Si vous souhaitez installer le climatiseur par vos propres moyens, il faudra vous assurer d’avoir le matériel adéquat à l’installation : tubes en cuivre de qualité frigorifique pour la liaison entre les deux unités, tubes en plastique pour l’évacuation des condensats, outils de bricolage (perceuse, niveau à bulles, chevilles, mètre, platine, ruban adhésif… Certains systèmes de climatisation nécessitent d’intervenir sur le circuit frigorifique : tirage au vide, charge en fluide frigorigène… Dans ce cas, seul un professionnel agréé à manipuler les fluides frigorigènes sera autorisé à intervenir.

Où installer son climatiseur ?

Pour l’optimisation de la performance de votre climatiseur, il est important de réfléchir à l’emplacement des deux unités avant de commencer les travaux. Ci-dessous, un récapitulatif des éléments à prendre en compte.

L’unité intérieure

 

Pour installer l’appareil intérieur il faut prendre en compte différents éléments :

  • Choisir un mur solide qui permet l’installation d’une charge lourde. Si tel n’est pas le cas, vous pourrez renforcer la cloison ce qui engendrera des coûts supplémentaires.
  • Si possible, choisir un mur donnant directement vers le futur emplacement du module extérieur.
  • Vérifier qu’aucun obstacle ne viendrait gêner la sortie d’air.
  • Vérifier qu’aucune source de chaleur ne soit trop proche de l’équipement.
  • Vérifier que le tuyau reliant les deux unités est assez long.

L’unité extérieure

 

De la même manière, la localisation de l’emplacement de votre unité extérieure doit respecter plusieurs critères pour le bon fonctionnement de celui-ci et pour une performance optimale :

 

  • Ne pas l’installer en plein soleil : pour cela préférez un endroit abrité.
  • Ne pas l’installer près des arbres de votre jardin, les feuillent tombant pourraient obstruer le ventilateur.
  • Ne pas l’installer prêt de vos fenêtres : l’appareil peut engendrer une gêne acoustique du fait de son bruit en fonctionnement.
  • Penser au voisinage et éviter de placer l’unité extérieure proche des fenêtres de vos voisins.

Travaux d’installation soi-même : quelles sont les étapes ?

L’installation d’un équipement mono-split nécessite quelques compétences dans le bâtiment. Si vous êtes un professionnel du bricolage vous pourrez installer le climatiseur par vos propres moyens. Si ce n’est pas le cas nous vous conseillons de faire appel à un professionnel certifié.

 

Il est nécessaire que l’installation respecte certaines normes pour garantir votre sécurité, allonger la durée de vie de votre système et garantir son fonctionnement optimal. Avant le début des travaux il faudra, pour rappel, avoir à disposition une platine de support, des liaisons frigorifiques, un tuyau de vidange des condensats ainsi que des câbles électriques.

 

Le perçage L’installation de l’unité intérieure L’installation de l’unité extérieure Les raccordements Test du fonctionnement
Effectuer les repères des trous au mur pour l’emplacement de l’unité intérieure. Pour un split mural, la hauteur recommandée est de 1.80m-1.60m. Penser également à effectuer le trou pour le passage de la gaine frigorifique et des câbles de liaisons. Pour cela, percer un trou avec une inclinaison d’environ 30 degrés vers le bas qui permettra d’évacuer les condensats. Fixer la platine de support au mur avec les chevilles adaptées pour des charges lourdes et installer l’unité intérieure. Une fois les tubes à l’extérieur, fixer la platine sur lequel sera installée l’unité. Raccorder les tubes en cuivre au module extérieure grâce à des raccords PA et une clé. Ensuite, enlever les écrous cache vanne et ouvrer les vannes au maximum. Relier l’unité intérieure avec l’unité extérieure par les liaisons frigorifiques présentes dans les tubes en cuivre. Puis effectuer le raccord électrique. Réunir les câbles électriques, les tubes en cuivre et le tube d’évacuation avec un ruban adhésif et déposer l’ensemble dans le trou pour le faire apparaitre à l’extérieur. Raccorder le câble électrique à l’unité extérieure. Faire un premier test du fonctionnement de l’appareil et vérifier l’étanchéité avant d’isoler l’ensemble des raccords.

Bon à savoir : installer sa climatisation seul requiert tout de même une mise en service par un professionnel pour la garantie d’assurance en cas de dommages. Cette mise en service dans votre logement comprend un test d’étanchéité, le tirage au vide des tuyaux, une ouverture des vannes de l’unité extérieure, une mise en fonctionnement de l’équipement et une explication de l’appareil en général.

Travaux d’installation par un professionnel : quelles sont les étapes ?

Si le bricolage n’est pas une de vos compétences fortes, il est tout à fait possible de faire effectuer les travaux d’installation de votre climatiseur monosplit. Dans ce cas il faudra :

 

  • Faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cela vous permettra de bénéficier des aides de l’Etat et d’un bon fonctionnement de votre équipement. Vous bénéficierez du label Qualibat garantissant une installation fiable et des travaux effectués dans les normes.
  • Recevoir un bilan thermique de la part du professionnel permettant de vous préconiser le type d’appareil adapté à vos besoins.

 

Vous n’aurez donc rien à effectuer si ce n’est profiter de votre nouveau système de clim et de chauffage (en mode réversible) dans une pièce de votre logement.

Le prix d’installation d’un climatiseur mono-split

Le prix d’installation dépendra premièrement du type de modèle choisi : mobile, mural, gainable…Un climatiseur mobile sera beaucoup plus rapide à installer qu’un modèle mural qui nécessitera le perçage et le raccord plus complexe. Le prix variera également en fonction de la puissance de l’appareil et donc de la surface de la pièce à climatiser. Le coût oscillera entre 350€ et 3000€ pour une puissance de 2.5kWh.

 

Un climatiseur monosplit mural aura un coût de 750€-1500€ hors pose, l’installation d’une console entre 1500€ et 2500€ par exemple. A cela s’ajoutera l’installation par un professionnel certifié entre 800 et 1500€ selon votre localisation comprenant l’installation et la mise en service.

 

Les coûts pourront être réduits avec les aides financières mises en place par l’Etat : aides de l’Anah, Prime énergie (Certificats d’Economie d’Energie). Seule la mise en place d’une climatisation réversible est éligible aux primes financières puisqu’elle participe à la transition écologique par une économie d’énergie. La climatisation multi-réversible pourra également bénéficier de ces aides à l’achat.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec nos experts.

Prendre rendez-vous