Quel est le coût d’une chaudière gaz à condensation ?

20/07/2020 - Installation / Remplacement

Economique, écologique et performante, la chaudière gaz à condensation est devenue la chaudière la plus populaire sur le marché du chauffage. Ce système de chauffage reste le meilleur compromis coût / performance. Nos explications !

 

Rappel : le fonctionnement de la chaudière à condensation

La chaudière à condensation récupère les calories gaz brulées, mais également des fumées produites. Les chaudières à condensation peuvent utiliser différentes énergies, la plus répandue étant le gaz de ville ou le propane. Il existe également les chaudières au fioul, qui sont généralement remplacées par des chaudières au gaz ou par des pompes à chaleurs. Le bénéfice de la chaudière à condensation ? Son efficacité ! En plus de récupérer la chaleur des gaz brulés, les chaudières à condensation récupèrent également de l’énergie dans les fumées.  La chaudière a donc besoin de moins d’énergie pour chauffer l’eau jusqu’à la température nécessaire (environ 50 degrés).

C’est pour cela que la chaudière à condensation est plus performante que la chaudière basse température ou « standard ». Un des effets de cette technologie est que la chaudière gaz à condensation produit des condensats : de l’eau résultant de la condensation de la vapeur d’eau produite par la chaudière.

La chaudière à condensation est un système plus performant et économique que les autres types de chaudières. Pourquoi ? Elle utilise moins de combustible tout en garantissant un rendement de 100% ou plus si les réglages de votre appareil sont optimaux. Ainsi vous pouvez faire jusqu’à 30% d’économies sur votre consommation d’énergie par rapport à votre ancienne installation.

Le prix d’une chaudière à condensation

Le prix d’achat d’une chaudière à condensation est plus élevé que pour une chaudière standard. Les premiers prix se situent entre 2000 et 4000 euros TTC pour une chaudière à condensation gaz d’une puissance de 25 kW, sans compter la main d’œuvre et les accessoires nécessaires. Pour une chaudière dotée d’un ballon d’eau de 40 litres intégré pour à la production d’eau chaude sanitaire, comptez entre 3500 et 5000 euros TTC. En fonction de la marque et du modèle les prix peuvent encore monter. Une chaudière murale coûte moins chère qu’une chaudière à condensation au sol. Pour faire le bon choix, il faut connaitre vos besoins en fonction de la surface à chauffer de votre logement ou encore le nombre de personnes vivant chez vous. Pour les familles nombreuses, nous vous conseillons les chaudières au sol dotée d’une plus grande puissance pour assurer les besoins en eau chaude sanitaire.

Bon à savoir : une chaudière au sol a une durée de vie supérieure à un modèle mural : 20 à 30 ans d’espérance de vie contre 15 à 20 ans pour la chaudière murale.

 

Si vous choisissez une autre énergie que le gaz, le prix à l’achat de votre chaudière sera bien plus élevé. Voici un comparatif de prix :

 

EnergiePrix chaudière murale

(Hors installation)

Prix chaudière au sol

(Hors installation)

Gaz naturel ou propaneEntre 2000 et 5000 eurosEntre 5500 et 7000 euros
FioulEntre 4500 et 5000 eurosEntre 4000 et 7000 euros
GranulesEntre 12 000 et 15 000 euros
BoisEntre 3000 et 10 000 euros

 

Il existe également plusieurs fabricants de chaudières gaz à condensation comme Saunier Duval, Vaillant ou encore De Dietrich. Ces marques sont les leaders sur le marché du chauffage.

Les étapes et le coût de son installation

La chaudière gaz à condensation est facile à installer. Voici les grandes étapes des travaux d’installation à effectuer par un professionnel certifié :

  1. Créer une entrée d’air étanche de l’extérieur jusqu’à la chaudière pour apporter de l’air à l’appareil ;
  2. Créer une évacuation étanche de la chaudière vers l’extérieur de votre logement pour évacuer les fumées produites lors de la combustion.

Bon à savoir : ce double conduit est appelé « dispositif ventouse ». La ventouse peut être fixée sur la façade de votre logement ou sur le toit de votre maison.

3. Raccorder l’appareil à votre évacuation des eaux usées via un conduit en PVC pour évacuer les condensats produits par la chaudière : un liquide nocif formé suite à la condensation des gaz ;

4. Raccorder la chaudière au réseau de gaz ou à votre citerne ;

5. Raccorder l’appareil à l’électricité ;

6. Raccorder la chaudière à votre système de chauffage central ;

7. Réaliser la mise en service de l’appareil;

8. L’installateur vous remet le certificat de conformité de votre appareil.

Bon à savoir : Il est recommandé d’installer des radiateurs basse température (ou chaleur douce) lors de l’installation de chaudières à condensation. Il est possible de coupler des radiateurs haute température avec les chaudières à condensation mais nous vous le déconseillons : votre installation sera beaucoup moins performante et les économies d’énergie seront moindre.

 

Le coût d’installation d’une chaudière dépend de plusieurs facteurs :

  • Le type de chaudière (à condensation, basse température, etc) ;
  • Le modèle de votre chaudière (murale ou au sol) ;
  • Sa puissance ;
  • De la facilité d’accès de l’emplacement où sera installé l’appareil ;
  • Les prestations compléments (désembouage, carottage, filtres ou autres éléments de protection de l’installation…)

 

Pour la chaudière gaz à condensation, son prix varie entre 500 et 1500 euros en fonction des facteurs ci-dessous mais également des tarifs pratiqués par les chauffagistes professionnels. Avant de vous lancer dans votre projet, demandez toujours un devis.

Bon à savoir : à la fin des travaux d’installation, le chauffagiste vous proposera un contrat d’entretien. Cet entretien est obligatoire et doit être effectué tous les ans afin de vérifier le bon fonctionnement de l’installation, nettoyer certains éléments, vérifier le taux de monoxyde de carbone et optimiser les réglages de votre appareil pour un chauffage performant. Demandez un devis, comparez les prix de différents professionnels et consultez les avis clients avant de vous engager.

Faire des économies tout au long de l’année

Son fonctionnement permet d’obtenir un rendement de chauffe de 100 à 110% ! En chauffant l’eau de chauffage à basse température (moins de 60 degrés), ce type de chaudière permet d’atteindre un coefficient de performance élevé par rapport aux autres types de chaudières (basse température, standard, etc.). Vous pouvez donc économiser jusqu’à 30% de combustible et faire diminuer votre facture d’énergie. En moyenne, une chaudière gaz à condensation permet d’économiser un peu moins de 500 euros /an. Son prix d’achat peut être amorti 4 à 6 ans après son installation. L’Etat encourage l’installation de ce type de chaudière dans les foyers français. Dans une démarche de transition énergétique, l’Etat a mis en place des aides et primes pour financer les travaux d’installation de votre chaudière gaz à condensation.

Les aides pour financer votre projet

L’installation d’une chaudière gaz à condensation est considérée comme des travaux de rénovation énergétique par l’Etat au même titre que des travaux d’isolation. Les chaudières à condensation sont des chaudières dites THPE (Très Haute Performance Energétique) ce qui les rendent éligibles aux aides mises en place. Voici les primes pour financer l’installation de votre chaudière gaz à condensation :

·        Le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) est un dispositif fiscal destiné aux personnes effectuant des travaux d’amélioration énergétique.

Attention toutefois: depuis début 2020, la chaudière à condensation n’est plus éligible au CITE;

  • Ma Prime Rénov’ est une aide forfaitaire soumise à des conditions de ressources et uniquement applicable dans le cadre de travaux dans une résidence principale ;
  • La prime « Coup de pouce Chauffage » aussi appelée Prime Energie peut être demandée par tous les foyers sans conditions de revenus ;
  • Les aides de l’Anah pour accompagner les ménages les plus modestes à effectuer des travaux de rénovation énergétique afin de se chauffer efficacement ;
  • Le chèque énergie : un dispositif ayant pour objectif d’aider certains ménages à payer leurs factures d’énergie. Les chèques peuvent également être cumulés (sous certaines conditions) et être utilisés pour financer l’installation d’un nouveau système de chauffage ;
  • L’éco-prêt à taux zéro en partenariat avec certaines banques pour financer sans intérêt jusqu’à 30 000 euros de vos travaux d’installation ;

Bon à savoir : vous disposez de 15 ans maximum pour rembourser ce prêt ;

  • La TVA à taux réduit à 5,5% sur l’achat des matériaux nécessaires à vos travaux et 10% sur l’achat de votre chaudière gaz condensation ;
  • L’exonération de la taxe foncière temporaire partielle ou totale pour l’installation d’un système de chauffage plus performant que celui précédemment installé dans votre maison.

Bon à savoir : pour bénéficier de ces aides, vous devez impérativement faire appel à un chauffagiste certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour l’installation de votre chaudière.

Besoins de conseils personnalisés?

Nos experts répondent à vos questions, vous conseillent sur les chaudières gaz à condensation les plus adaptées à vos besoins et vous proposent un devis gratuit.

Prendre RDV

Photos iStock