Dire au revoir aux passoires énergétiques en 2021

10/08/2021 - Aides et financements

Depuis juillet 2021, est entré en vigueur le nouveau DPE pour lutter contre les passoires énergétiques des logements. En quoi consiste-t-il, comment faire pour l’améliorer et quelles sont les aides auxquelles vous avez droit ? Nous allons voir cela ensemble.

 

Le nouveau DPE

chantier renovation energetique d'un logementUn Diagnostic de Performance Énergétique a pour objectif d’attribuer une étiquette énergétique au logement en lui donnant une note allant de A à G (A étant la plus économe et G la plus énergivore).

Les évolutions du DPE

  • Or, depuis peu, le nouveau DPE connaît plusieurs évolutions, entre autres :
    il devient opposable, ce qui signifie que le nouveau propriétaire du bien peut se retourner contre le vendeur si l’étiquette attribuée au logement est inexacte.
  • jusqu’en 2028, les règles seront de plus en plus contraignantes (interdiction de mise en location, augmentation des loyers gelée, etc.) pour les propriétaires de logements classés F ou G. Ensuite, les travaux de performance énergétique seront rendus obligatoires. De plus, au fur et à mesure des années, les logements classés G, F, puis E ne seront plus considérés comme décents.
  • il est dorénavant calculé sur une seule et unique méthode de calcul, la méthode 3 CL, et non plus sur les factures d’énergie. Dorénavant, la méthode 3 CL prend en compte la consommation énergétique liée au chauffage, l’eau chaude, la climatisation, l’éclairage ainsi que les consommations auxiliaires telles que la VMC ou le chauffage d’une véranda.

 

La validité du DPE

Le nouveau DPE est valable 10 ans, tandis que ceux réalisés entre 2013 et 2017 seront caduques dès 2023 et ceux réalisés entre 2018 et fin 2021 sont valables jusque fin 2024.

 

Ainsi, le DPE connaît de nouvelles exigences en matière de performance énergétique afin de lutter encore plus fermement contre les passoires thermiques.

Les travaux de rénovation énergétiques possibles

artisan isolant le plafond d'un logementDifférents travaux de rénovation sont possibles pour améliorer votre DPE.

 

L’isolation du logement

Vous pouvez entreprendre des travaux d’isolation des murs, combles et plafonds, sols et planchers, etc. Il est aussi possible de changer les portes et fenêtres pour du double ou triple vitrage.

 

L’isolation devra permettre de minimiser les ponts thermiques (les endroits où les déperditions thermiques sont importantes) se trouvant notamment entre :

  • le plancher et les murs ;
  • les points de fixation, chevrons et montants des ossatures ;
  • les murs et les menuiseries des fenêtres ;
  • le balcon et le mur ;
  • la toiture et les murs, etc.

 

L’isolation par l’intérieur est moins onéreuse et plus rapide. Cependant, bien que plus coûteuse, l’isolation par l’extérieur est plus performante, mais elle nécessite l’intervention d’un professionnel.

 

La pose d’une nouvelle chaudière

Le système de chauffage est également concerné. L’idée est de privilégier une nouvelle chaudière à énergie renouvelable.

 

Ainsi, vous pouvez installer :

  • une chaudière à bois ou granulés de bois ;
  • une chaudière hybride ;
  • une chaudière électrique ;
  • un système de chauffage fonctionnant à l’aide d’une installation solaire : soit avec des panneaux solaires photovoltaïques qui transforment les rayonnements solaires en électricité, soit avec des panneaux solaires aérovoltaïques qui produisent de l’électricité et récupèrent l’air chaud produit par les panneaux ou bien avec des panneaux solaires thermiques qui alimentent le système de chauffage au moyen des rayons du Soleil.
  • un mode de chauffage fonctionnant grâce à une pompe à chaleur : celle-ci capte les calories présentes dans l’air pour réchauffer la maison.

Les aides de l’État

Figurine maison bois et sac argent economieDans le cadre de la loi Transition Énergétique, afin de rendre les logements les moins énergivores possibles, vous pouvez bénéficier de certaines aides de l’État pour financer vos travaux.

 

Penchez-vous notamment sur :

  • MaPrimeRénov qui a remplacé le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • le Chèque Énergie qui permet de payer les factures, mais aussi de financer les travaux de rénovation énergétique ;
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) pour les travaux qui améliorent les performances énergétiques du logement principal datant d’avant 1990 ;
  • la TVA à taux réduit à 5,5 % qui s’applique aux équipements d’économie d’énergie ou de production d’énergie renouvelable ;
  • l’aide “Habiter Mieux sérénité” qui s’applique aux travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35 % ;
  • les aides du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie, utiles pour l’isolation de son logement et le changement de chauffage ;
  • les aides des collectivités locales qui peuvent être sous la forme d’aides financières ou bien d’une exonération de la taxe foncière (temporaire, totale ou partielle).

Nos équipes à votre service

Nos experts chauffagistes sont certifiés RGE (reconnu Garant de l’Environnement) répondent à toutes vos questions et vous conseillent sur le système de chauffage le plus adapté à votre logement et vos besoins. Demandez-nous un devis gratuit et rapide dès maintenant !

PRENDRE RDV