Combien coûte un diagnostic de performance énergétique (DPE) ?

24/04/2024 - Actualités
Mis à jour le : 14/05/2024

Vous envisagez la vente de votre maison ou appartement ? Un élément clé à considérer est le diagnostic de performance énergétique (DPE). Souvent, on se demande combien coûte vraiment ce bilan énergétique. Les tarifs varient généralement entre 100 et 250 euros, en fonction de divers facteurs tels que la surface du logement et le tarif du diagnostiqueur. Il est donc essentiel de comparer les devis pour obtenir le meilleur prix.

 

Comprendre le diagnostic de performance énergétique

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un examen qui évalue la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre d’un logement. Il est obligatoire pour la vente ou la location d’un bien immobilier.

 

Le DPE est effectué par un professionnel certifié et est valable pour une durée de 10 ans.

 

Le diagnostic est représenté par une échelle allant de A à G, où A indique une faible consommation d’énergie et G une consommation élevée. Le DPE permet de déterminer les travaux à réaliser pour améliorer l’efficacité énergétique du logement.

Importance du DPE dans la vente ou la location

Le DPE joue un rôle majeur dans le processus de transaction immobilière, que ce soit pour la vente ou la location. Il permet aux futurs locataires ou acquéreurs d’évaluer la performance énergétique du bien, son coût énergétique futur ainsi que son impact environnemental. Étant une information de première importance pour le preneur, il peut influencer significativement sa décision. C’est pourquoi, il est essentiel de veiller à ce que le DPE soit réalisé par un professionnel certifié qui garantira sa fiabilité.

Les éléments pris en compte lors d'un DPE

La consommation énergétique du logement

La consommation énergétique du logement est un des critères essentiels du DPE. Elle est calculée en kWh/m²/an et tient compte de différents postes de consommation tels que le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le refroidissement, les auxiliaires (ventilation, chauffage, ECS, refroidissement) et l’éclairage. Cette consommation est évaluée sur une utilisation standardisée du logement, offrant ainsi une vision objective de la performance énergétique du bien.

 

Il est à noter que depuis le 1er janvier 2023, en France métropolitaine, un logement ne peut être mis en location que si sa consommation d’énergie ne dépasse pas un certain seuil. Cela souligne l’importance d’un DPE précis et fiable, réalisé par un professionnel certifié.

L'impact environnemental du logement

Le DPE évalue aussi l’impact environnemental du logement, en mesurant ses émissions de gaz à effet de serre (en kgCO2/m²/an). Il prend notamment en compte la quantité de CO2 émise par le système de chauffage, les équipements électriques et autres sources d’énergie du logement.

 

L’impact environnemental est représenté par une étiquette allant de A (émissions faibles) à G (émissions élevées). Cette dimension climatique du DPE est devenue cruciale dans le contexte actuel de lutte contre le réchauffement climatique. Un logement bien classé sur le plan environnemental peut ainsi être plus attractif sur le marché immobilier.

Les recommandations pour améliorer la performance énergétique

Le DPE donne également des recommandations pour améliorer la performance énergétique du bien. Ces recommandations peuvent inclure des travaux de rénovation comme l’isolation des murs, des planchers ou encore le remplacement d’équipements énergivores. Elles sont accompagnées d’une évaluation de leur coût et de leur efficacité énergétique.

 

De nombreux dispositifs d’aide financière sont disponibles pour alléger le coût des travaux de rénovation énergétique. Parmi ces dispositifs, on trouve notamment le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), ou encore le prêt à taux zéro (PTZ).

Pourquoi faire réaliser un DPE ?

Pour une meilleure efficacité énergétique

L’optimisation de l’efficacité énergétique est un aspect majeur du DPE. En effet, ce diagnostic propose des recommandations concrètes pour améliorer la performance énergétique du logement. Ces recommandations peuvent concerner des travaux d’isolation, le remplacement d’équipements énergivores ou l’installation de systèmes d’énergie renouvelable.

  • L’isolation est souvent l’une des premières étapes pour améliorer l’efficacité énergétique. Elle peut concerner les murs, les planchers, la toiture ou encore les fenêtres.
  • Le remplacement d’équipements énergivores peut également être recommandé. Cela peut concerner le système de chauffage, la chaudière, les appareils électroménagers, etc.
  • L’installation de systèmes d’énergie renouvelable, comme des panneaux solaires photovoltaïques, peut aussi être envisagée.

 

Il existe de nombreuses aides financières pour réaliser ces travaux d’amélioration énergétique, comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), ou encore le prêt à taux zéro (PTZ). L’audit énergétique est également une possibilité pour déterminer les mesures les plus appropriées à mettre en œuvre dans le cadre de la rénovation énergétique.

 

Pour une meilleure valorisation de votre bien immobilier

Valoriser son bien immobilier est un enjeu majeur lors d’une vente ou d’une location. Un bon classement DPE (A ou B) peut se traduire par une augmentation de la valeur du bien sur le marché immobilier. En effet, un logement économe en énergie est non seulement plus attractif pour les potentiels acquéreurs ou locataires, mais aussi plus respectueux de l’environnement.

  • Amélioration du DPE : Le DPE donne des recommandations pour améliorer la performance énergétique du bien. Ces recommandations peuvent porter sur l’isolation, le système de chauffage, l’éclairage, etc. Elles sont accompagnées d’une estimation du coût des travaux, ce qui peut vous aider à planifier et budgéter ces améliorations.
  • Impact des travaux sur le DPE : Lors de la réalisation des travaux d’amélioration, l’impact sur le DPE doit être pris en compte. En effet, certains travaux peuvent améliorer significativement la classe énergétique du bien, et donc sa valeur.
  • Aides financières : Il existe des aides financières pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique. Ces aides peuvent réduire le coût des travaux et rendre l’amélioration du DPE plus abordable.

 

Il est donc recommandé de réaliser un DPE de qualité, et d’investir dans des travaux d’amélioration énergétique pour valoriser votre bien immobilier.

Pour respecter les obligations légales

Au-delà de la valorisation de votre bien et de l’amélioration de sa performance énergétique, le DPE est une obligation légale pour toute mise en vente ou en location d’un bien immobilier. En effet, le DPE doit être inclus dans le Dossier de Diagnostic Technique (DDT) présenté à l’acquéreur ou au locataire lors de la signature du contrat.

 

Il faut noter que le non-respect de cette obligation peut entraîner des sanctions, notamment une amende pouvant aller jusqu’à 1 500€. En outre, depuis le 1er juillet 2021, le DPE est devenu opposable. Cela signifie que l’acquéreur ou le locataire peut se retourner contre le vendeur ou le bailleur si les informations du DPE s’avèrent erronées.

 

Par ailleurs, la loi Climat et Résilience de 2021 a introduit l’obligation du DPE collectif pour les copropriétés. Depuis le 1er janvier 2024, cette obligation concerne les copropriétés de plus de 200 lots et s’étendra progressivement à toutes les copropriétés à partir du 1er janvier 2026. En outre, il est important de savoir que le coût du DPE est déductible des revenus locatifs lorsque le propriétaire bailleur opte pour le régime réel d’imposition.

Qui réalise le DPE ?

Le DPE est réalisé par un diagnostiqueur professionnel certifié. Cette certification est délivrée par des organismes accrédités par le Comité français d’accréditation (COFRAC). La certification garantit la compétence du professionnel et l’intégrité de son diagnostic. Elle doit être renouvelée tous les cinq ans.

 

Le diagnostiqueur doit aussi souscrire une assurance professionnelle pour couvrir d’éventuelles erreurs dans son diagnostic. Il est donc important de vérifier ces deux points avant de faire appel à un professionnel pour réaliser votre DPE.

 

Les diagnostiqueurs peuvent être des indépendants ou des salariés d’entreprises spécialisées. Ils peuvent aussi proposer d’autres diagnostics immobiliers en plus du DPE. Il est conseillé de demander plusieurs devis pour comparer les offres et choisir le professionnel qui répond le mieux à vos besoins.

Quel est le prix d'un DPE pour une maison ?

Le tarif d’un DPE pour une maison varie généralement entre 100 et 250 euros selon les critères suivants :

  • La surface de l’habitation : Plus la maison est grande, plus le coût du DPE est élevé, car l’analyse prendra plus de temps.
  • La localisation : Selon la région où se situe le bien, le prix peut fluctuer.
  • Le système de chauffage : Un système complexe peut nécessiter une analyse plus détaillée, augmentant ainsi le coût.

 

Il est à noter que ces tarifs ne sont pas réglementés, chaque professionnel peut donc fixer ses propres prix. Il est recommandé de demander plusieurs devis afin de comparer les offres.

Le prix d'un diagnostic énergétique pour un appartement 

Le coût d’un DPE pour un appartement est généralement compris entre 90 et 120 euros. Ce tarif peut toutefois varier en fonction de plusieurs facteurs.

  • La taille de l’appartement : un studio sera moins cher à diagnostiquer qu’un appartement de plusieurs pièces.
  • Le professionnel choisi : chaque diagnostiqueur est libre de fixer ses tarifs, il est donc conseillé de demander plusieurs devis pour obtenir le meilleur prix.

 

Le prix du DPE n’est pas soumis à une régulation par l’État, ce qui explique ces variations de tarifs. Il est donc essentiel d’effectuer une comparaison minutieuse des devis obtenus.

Facteurs influençant le coût du bilan énergétique

La taille du logement

La taille du logement influence directement le prix du DPE. En effet, une maison plus grande nécessite plus de temps pour le diagnostic, ce qui augmente le coût du service. Il est donc important de prendre en compte la surface de votre logement lors de la demande de devis.

  • Pour un logement de moins de 40m², le coût du DPE peut être plus abordable. Cela s’explique par le fait que ces logements sont moins complexes à évaluer.
  • Pour un logement de plus de 100m², le coût peut être plus élevé, car il demande un travail d’évaluation plus important.

 

Il existe également des règles spécifiques pour les petits logements. Le gouvernement a notamment mis en place des mesures pour rendre les seuils DPE plus équitables pour ces biens, garantissant une évaluation plus juste de leur performance énergétique.

L'emplacement géographique du bien immobilier

L’emplacement géographique du bien immobilier contribue fortement à la détermination du tarif du DPE. Les tarifs peuvent varier en fonction de la région où se situe le bien. Par exemple, les prix peuvent être plus élevés dans les grandes villes ou les zones où la demande pour ce service est élevée.

 

De plus, l’emplacement géographique du bien peut également influencer la complexité du diagnostic, notamment en raison des particularités climatiques. Par exemple, les conditions climatiques d’une région montagneuse nécessiteront une évaluation plus détaillée de l’isolation et du système de chauffage du bien. Enfin, la proximité des services de DPE peut également jouer un rôle dans le coût du service. Les professionnels peuvent facturer des frais de déplacement si le bien est situé loin de leur bureau.

Le type de bien immobilier (neuf, ancien...)

Le type de bien immobilier et ses caractéristiques sont un autre facteur qui peut affecter le coût du DPE. En effet, le coût peut varier en fonction de si le bien est neuf ou ancien.

  • Pour un bien immobilier neuf, le DPE peut être plus cher car il nécessite une évaluation plus détaillée des installations et équipements énergétiques. Il faut également prendre en compte la performance énergétique de l’ensemble des éléments de construction.
  • Pour un bien immobilier ancien, le coût du DPE peut être influencé par l’âge du bien et la nécessité éventuelle de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Les biens anciens peuvent présenter des défis particuliers en termes d’efficacité énergétique, nécessitant une évaluation plus complexe.

 

Il est donc recommandé de préciser le type de bien lors de la demande de devis pour obtenir une estimation plus précise du coût du DPE.

Comment obtenir un devis pour un DPE ?

Où trouver des professionnels pour réaliser un DPE ?

Pour trouver un diagnostiqueur certifié pour réaliser un DPE, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez consulter des sites internet spécialisés dans les services de diagnostic immobilier. Des plateformes comme Service-public.fr ou Hello Watt mettent à disposition des annuaires de professionnels certifiés.

 

Autre possibilité, vous pouvez vous rapprocher d’organismes publics comme l’ADEME qui propose une liste de professionnels agréés. Il est également possible de se tourner vers des compagnies d’assurances ou des banques qui ont souvent des partenariats avec des diagnostiqueurs.

 

Enfin, n’hésitez pas à solliciter votre réseau personnel ou professionnel. Les recommandations de proches ou de professionnels de l’immobilier peuvent être un bon moyen de trouver un diagnostiqueur de confiance. Attention, tous les diagnostiqueurs ne proposent pas les mêmes tarifs. Il est donc essentiel de demander plusieurs devis pour comparer les offres.

 

Comment comparer les devis ?

Pour comparer efficacement les devis de DPE, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

  • Premièrement, assurez-vous que le devis inclut toutes les prestations nécessaires, sans coûts cachés. Un devis doit clairement indiquer le tarif du diagnostic, les frais de déplacement du professionnel et le coût de l’édition du rapport.
  • Deuxièmement, vérifiez les qualifications et les certifications du diagnostiqueur. La fiabilité du DPE dépend en grande partie des compétences du professionnel. Assurez-vous qu’il est bien certifié par un organisme accrédité.
  • Troisièmement, prenez en compte les avis et les recommandations. N’hésitez pas à demander des références ou à consulter les avis en ligne des clients précédents pour évaluer la qualité du service.
  • Enfin, l’aspect financier ne doit pas être le seul critère de choix. Un tarif bas peut cacher une prestation de moindre qualité. Il est donc essentiel de trouver le meilleur rapport qualité / prix.

 

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander des explications si certains points du devis ne vous semblent pas clairs.

Durée de validité d'un DPE et renouvellement

La durée de validité d’un DPE est généralement de 10 ans. Cependant, des exceptions existent en fonction de la date de réalisation du diagnostic. Les DPE effectués entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017 restent valides jusqu’au 31 décembre 2022. Ceux réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021 sont valables jusqu’au 31 décembre 2024. Enfin, les diagnostics effectués à partir du 1er juillet 2021 ont une validité de 10 ans.

 

Pour renouveler un DPE, il est nécessaire de refaire le diagnostic avec un professionnel certifié. Le coût du renouvellement est similaire à celui d’un premier DPE, à savoir entre 90 et 250 euros en fonction du type et de la taille du logement. Il est important de noter que les DPE peuvent être rendus obsolètes par certaines réformes, comme celle de 2024, qui peut nécessiter un renouvellement anticipé.