Les différents types de chauffe-eaux

31/01/2019 - Installation / Remplacement

Vous souhaitez ou devez changer votre chauffe-eau et vous vous demandez quel type choisir ? L’objectif est de réaliser des économies d’énergie avec des nouveaux types de chauffe-eau devenus plus performants tout en vous assurant un confort optimal selon VOS besoins. Pour rappel, un chauffe-eau sert à la production d’eau chaude sanitaire uniquement. Vous trouverez ici quelques explications concernant les principales technologies existantes du chauffe-eau :

 

Le chauffe-eau gaz

Le chauffe-eau gaz est souvent plus onéreux à l’achat qu’un chauffe-eau électrique mais plus intéressant à moyen terme grâce au coût de l’énergie. On distingue deux technologies qui se différencient par le moment où l’eau va être chauffée.

Le chauffe-eau à accumulation

Cela signifie que l’appareil va chauffer l’eau par anticipation et stocker cette eau chaude dans sa cuve. Un dispositif de chauffe se déclenche dès le moment où la température descend en dessous d’un certain seuil. On l’appelle également parfois ballon d’eau chaude.

 

La capacité de la cuve est alors un élément déterminant dans le choix de votre modèle : elle doit être plus ou moins grande selon le nombre d’habitants du foyer et le nombre de points d’eau. Il faut donc faire attention à sa capacité et au nombre de litres qu’elle peut contenir afin que cela corresponde à votre utilisation quotidienne.

 

Le chauffe-eau à production instantanée

Au contraire du chauffe-eau à accumulation, ce modèle va produire de l’eau chaude en temps réel, à la demande lorsque l’on allume son robinet d’eau chaude. Cette technologie ne nécessite donc pas de cuve ou autre dispositif de stockage de l’eau mais reste en règle générale plus gourmande en énergie.

Le chauffe-eau électrique

Également appelé cumulus électrique, on trouve cette solution dans un grand nombre de logements en France. Son principal inconvénient est sa performance énergétique.

On trouve la même distinction que pour les appareils gaz (accumulation vs instantané). Par contre, le chauffe-eau à production instantanée fonctionnant à l’électricité reste réservé à des petites surfaces comme des studios.

 

Le vrai critère de choix pour un chauffe-eau électrique est la technologie adoptée pour lutter contre le tartre. En fonction des régions, l’eau est plus ou moins chargée en calcium et en magnésium. Dans les régions où l’eau est dite « dure », elle va agressée la résistance du chauffe-eau. Il est donc primordial pour le confort, pour vos factures d’énergie et pour la longévité de votre système d’avoir un chauffe-eau équipée d’une technologie de protection de sa résistance.

 

La résistance stéatite

Il s’agit d’une résistance entourée d’un fourreau en acier émaillé. Ce fourreau va empêcher le contact direct entre la résistance et l’eau. Le calcaire ne peut donc pas s’y installer facilement. Etant donné que la résistance n’est pas en contact avec l’eau, elle peut être remplacement rapidement et ce sans avoir besoin de vidanger la cuve.

 

Le coût d’un chauffe-eau avec résistance stéatite est en général légèrement plus élevé.

 

La résistance blindée avec anode

Il s’agit d’un petit appareil qui va s’abimer et s’oxyder à la place du système de chauffage et donc le protéger. En règle générale, on la remplace lorsque son taux d’usure est de 75% pour éviter tout risque pour la résistance et la cuve. Il existe deux types d’anodes :

 

  • L’anode en magnésium est souvent placée au centre de la cuve. Dans l’eau, un courant électrique va se former entre l’anode et les parois de la cuve. La dissolution progressive de l’anode va alors envoyer le magnésium vers les bords de la cuve, la protégeant. Ce système est peu onéreux mais nécessite un remplacement tous les 3 ans en moyenne et selon la dureté de votre eau puisque l’anode finira par se dissoudre totalement. Le prix est en moyenne compris entre 20 et 100€ environ.
  • L’anode en titane fonctionne grâce à un générateur et se montre quasiment inusable. Le générateur va produire des ondes électriques afin d’utiliser les minéraux présents dans l’eau comme protection. Cette solution ne peut pas être utilisée dans toutes les régions car elle nécessite une eau suffisamment riche en calcium.
  • L’anode hybride va doubler la protection de votre chauffe-eau grâce à une anode en titane enrobée de magnésium alliant efficacité et longévité.  Le magnésium assurera une protection optimale car l’anode en titane le projettera en permanence contre les parois de la cuve.

Dans les régions où l’eau est particulièrement dure, on peut allier une résistance stéatite avec une anode pour une protection renforcée du chauffe-eau.

Le chauffe-eau thermodynamique

Ce chauffe-eau fonctionne avec la même technologie que certaines pompes à chaleur : l’aérothermie. Il va capter l’énergie présente dans l’air pour chauffer votre eau. Cette solution permet d’économiser plus de 50% d’énergie par rapport à la production d’eau chaude sanitaire par  une chaudière.

 

Pour installer ce chauffe-eau, il faut de préférence un local annexe au logement où la température ne tombe pas en dessous des 5°C. Sinon il faudra installer une gaine pompant l’air dans une pièce voisine. A savoir également que ce système ne permet pas de produire le chauffage de votre logement. Un second équipement devra être installé à cet effet (chaudière, poêle à bois….)

Le chauffe-eau solaire

Comme son nom l’indique, un chauffe-eau solaire va venir chauffer votre eau chaude sanitaire grâce à de l’énergie solaire. Cette technologie implique donc l’installation de panneaux solaires (capteurs) sur votre toit ou dans votre jardin.

 

Il existe 3 solutions pour installer les panneaux sur votre toit:

  • Une intégration sur-toiture : c’est la mise en place la plus simple grâce à un système d’accroche qui passe entre les tuiles et se fixe la charpente. Les panneaux sont ensuite posés sur cette structure.
  • Une intégration en-toiture : c’est la mise en place la plus esthétique. On enlève les tuiles au niveau des panneaux et on intègre directement les éléments dans la toiture.
  • Une installation en toit terrasse : c’est la mise en place d’une structure sur laquelle sont fixés les panneaux et permettant de les orientés correctement vers le soleil.

 

Il s’agit d’une technologie complémentaire à un système de chauffage traditionnel. En effet, cette technologie ne permet pas d’agir sur la température ambiante de votre maison mais seulement sur l’eau chaude sanitaire. De plus, l’énergie solaire ne suffit pas toujours à répondre aux besoins d’eau chaude d’une famille : cela dépend beaucoup de l’ensoleillement de votre zone géographie qui fluctue parfois d’une année sur l’autre mais également de la surface de panneaux solaires installée. En général, ce type de chauffe-eau vous permet de répondre au minimum à 50% de vos besoins.

 

Cette solution vous permettra de réaliser des économies d’énergie et de réduire fortement votre consommation en été (et votre facture également !)

 

Attention, toutes les maisons ne se prêtent pas forcément à la mise en place d’’un système solaire ! L’orientation de la toiture, et l’environnement à proximité peut empêcher la mise en place d’un tel système (ombre par des arbres, des immeubles, orientation de la toiture au nord…)

Pour en savoir plus et prendre rendez-vous avec un conseiller Garanka pour obtenir un devis personnalisé et gratuit:

Cliquez ici

Crédits photos Istock