Tout savoir sur le monoxyde de carbone

05/11/2020 - Entretien

Inodore et invisible, je suis émis par votre chaudière et suis la principale cause d’intoxication en France. Qui suis-je ? Le monoxyde de carbone ! Un gaz difficile à déceler et à l’origine de nombreux accidents dans les habitations privées.

 

Le monoxyde de carbone : qu’est-ce que c’est ?

Selon Santé Publique France, « Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, incolore, inodore, sans saveur et non irritant. Il n’est donc pas perceptible par la personne exposée. La densité de ce gaz, proche de celle de l’air, lui confère la capacité de se diffuser rapidement dans l’atmosphère pour former avec l’air un mélange très toxique pour l’homme.

Le monoxyde de carbone provient de la combustion incomplète de matières carbonées (gaz naturel, bois, charbon, butane, essence, fioul, pétrole, propane). »

Chaque année en France, plus de 7000 personnes /an sont victimes d’une intoxication dont 70 à 80 personnes /an décèdent des suites de l’intoxication au monoxyde de carbone.

Les sources de monoxyde de carbone sont connues. Adopter des gestes simples permettent d’éviter de nombreux accidents !

Les causes d’une intoxication au monoxyde de carbone

Un taux de monoxyde de carbone trop élevé est dû à diverses causes dont la mauvaise gestion des appareils à combustion tels que :

  • Les chaudières à combustion (au gaz naturel, gaz propane, fioul, bois et charbon) dont les conduits sont bouchés ou encrassés ne permettant pas l’évacuation des fumées et gaz vers l’extérieur du logement.

Bon à savoir : La chaudière représente la cause principale des intoxications signalées.

  • Tout autre appareil de chauffage utilisant les combustibles comme le gaz, le fioul ou le charbon.
  • Les cheminées et inserts.
  • Les cheminées fonctionnant à l’éthanol.
  • Les voitures à essence et diesel.
  • Les appareils de bricolage à combustion.
  • Les barbecues et braseros.
  • Les panneaux radiants dans les locaux collectifs (dans les lieux de cultes par exemple).

Un logement vétuste peut également favoriser les accidents liés au CO.

Bon à savoir : L’Etat a mis en place des aides pour vous aider à financer l’installation d’appareils de chauffage plus performants et respectueux de votre santé.

Comment éviter l’intoxication au monoxyde de carbone ?

Aération

Des gestes simples peuvent être mis en place facilement pour vous assurer un environnement sain, préserver votre santé et celle de vos proches :

  • Faites entretenir votre chaudière, chauffe-bain, chauffe-eau ou tout autres appareils à combustion grâce à une visite d’entretien.
  • Vous venez d’installer une chaudière ? Vous devez obtenir un certificat de conformité avant de la mettre en route.
  • N’obstruez pas les entrées d’air de votre maison.
  • Posez un détecteur de monoxyde de carbone dans votre logement pour détecter la présence de CO (dans la cuisine par exemple).
  • Aérez votre logement 10 min/jour minimum (même en hiver) selon les recommandations de la Direction Générale de la Santé. Cela permet d’évacuer le gaz toxique et de limiter l’exposition au monoxyde de carbone.
  • N’utilisez pas de chauffage d’appoint à combustion en continu,
  • Évitez l’utilisation d’un groupe électrogène ou d’outils à moteur thermique à l’intérieur d’une maison.
  • Ne faites pas de barbecue ou de brasero à l’intérieur d’un logement.

Que faire face à un appareil émetteur de monoxyde de carbone ?

Contactez un chauffagiste professionnel certifié Professionnel du Gaz (PG) pour effectuer un diagnostic et un entretien de votre chaudière ou tout autre appareil de chauffage à combustion. L’entretien annuel de votre système de production de chaleur est aussi un acte de prévention aux risques d’intoxications. En effet, en complément des opérations d’entretien, votre prestataire réalise lors de son passage une mesure du taux de monoxyde de carbone à proximité de votre appareil.

prendre RDV

Quels sont les symptômes d’une intoxication au CO ?

Les premiers symptômes se manifestent par des maux de tête, des nausées, des vertiges et des troubles de la vue. Des symptômes plus graves peuvent apparaitre comme la perte de connaissance, l’impotence musculaire ou le coma. Il est important de réagir au plus vite car les intoxications au monoxyde de carbone peuvent mener au décès en quelques minutes pour les cas les plus graves.

Une seule solution pour soigner l’intoxication au monoxyde de carbone : être mis sous assistance respiratoire pour oxygéner votre sang.

Voici les symptômes d’une intoxication en fonction du taux de monoxyde de carbone présent dans l’air :

 

Concentration de monoxyde de carbone en Parties Pour Million (PPM)Symptômes
0-2 PPMConditions normales à l’intérieur et à l’extérieur de l’habitat
10 PPMConcentration maximale acceptable dans l’air intérieur pour une période de 8 heures
20 PPMConcentration maximale acceptable à laquelle un adulte en santé peut être exposé de façon continue pour une période de 8 heures
200 PPMMaux de tête légers, fatigue, étourdissements et nausées après 2 à 3 heures. Le détecteur de CO doit déclencher l’alarme dans un délai de 35 minutes
800 PPMÉtourdissement, nausée et convulsions dans un délai de 45 minutes, mort dans un délai de 2 à 3 heures
1 600 PPMDécès dans un délai de 1 heure
13 000 PPMDécès dans un délai de 1 à 3 minutes

Nos conseils en cas d’intoxication au monoxyde de carbone

Père et sa fille devant un bureau et des papiers administratifsChaque minute compte en cas d’intoxication tant pour votre santé que pour la sécurité de votre logement :

1.      Appelez les secours : le 15 depuis un téléphone fixe, le 112 depuis un mobile ou le 114 pour les personnes malentendantes.

2.      Aérez le logement en ouvrant un maximum de portes et fenêtres.

3.      Si possible, arrêtez tous les appareils à combustion.

4.      Quitter les lieux immédiatement.

5.      Pour votre sécurité, attendez l’avis d’un professionnel avant de retourner à l’intérieur des locaux afin d’éviter tous risques de nouvelles intoxications.

Nos experts à votre écoute

Votre chaudière n’est plus aux normes ? Pensez à la remplacer pour votre sécurité et éviter un éventuel accident. Les équipes Garanka vous conseillent dans le choix de votre nouvelle chaudière et vous propose un devis gratuit. Notre plus ? Nous déduisons le montant des aides que vous pouvez percevoir pour financer les travaux d’installation.

Prendre RDV

Photos Garanka & iStock