Les solutions pour remplacer sa chaudière en logement collectif

17/07/2020 - Installation / Remplacement

Vous habitez dans un logement collectif et votre chaudière commence à montrer ses premiers signes de fatigue ? Pensez à remplacer votre chaudière pour faire des économies, bénéficier d’un meilleur confort thermique et surtout… éviter la panne ! Comment faire ? Voici nos conseils.

 

Pourquoi remplacer sa chaudière en logement collectif ?

Remplacer sa chaudière est un projet coûteux mais les avantages qui l’accompagnent sont nombreux :

  • Faites des économies en choisissant un modèle de chaudière doté d’une performance énergétique élevée comme les chaudières à condensation avec un rendement de plus de 100% et une efficacité énergétique saisonnière égale ou supérieure à 92% ;
  • Améliorez votre confort thermique avec une diffusion de la chaleur plus homogène dans votre logement et une production d’eau chaude sanitaire adaptée à vos besoins ;
  • Faites un geste pour l’environnement en choisissant une chaudière à condensation qui est moins polluante que les technologies précédentes comme les chaudières standard et basse température. Elle consomme moins d’énergie pour vous chauffer et rejette donc moins de gaz à effet de serre.

Les règlementations

Actuellement, la règlementation impose la commercialisation et l’installation de chaudières à condensation. Au niveau environnemental, la chaudière à condensation est un équipement performant qui consomme peu d’énergie fossile et rejette moins de gaz à effet de serre.

Cependant, il existe une exception à la règle : l’installation de chaudières, basse température bas Nox est autorisée pour le remplacement d’anciennes chaudières raccordées sur un conduit de fumée commun (de types VMC, shunt ou alsace) à plusieurs logements ou sur un conduit individuel vertical supérieur à 10 mètres de hauteur.

Quelle chaudière et quelle énergie choisir ?

Si vous êtes en appartement avec une chaudière individuelle, 4 scénarios sont possibles :

  • Votre chaudière actuelle est connectée à un conduit collectif :
  • Vous pouvez la remplacer par une chaudière basse température Bas-NOx
  • Si tous les copropriétaires sont d’accord, vous pouvez réaliser une réhabilitation du conduit pour connecter une chaudière à condensation
  • Si la configuration de votre logement le permet, si la copropriété le permet, si la ville le permet, vous pouvez installer une chaudière à condensation et réaliser une évacuation des fumées en façade.
  • Votre chaudière est raccordée à un conduit individuel : vous devez installer une chaudière à condensation, sauf si votre conduit fait plus de 10 de haut. Dans ce cas, vous êtes autorisés à installer une chaudière basse température Bas Nox.

Pour choisir le nouveau type de conduit, plusieurs facteurs sont à prendre en compte :

  • Le type des chaudières à raccorder (Basse température ou condensation) ;
  • Le nombre de chaudières à raccorder ;
  • Si les chaudières existantes dans le bâtiment sont dotées d’une ventilation intégrée ou non.

Si le conduit ne peut pas être réhabilité, vous serez obligé de faire installer une chaudière basse température bas NOx.

Concernant les chaudières individuelles dans un logement collectif, le choix de l’énergie de votre chaudière ne se pose pas ! Votre chaudière actuelle et votre future chaudière fonctionneront sans surprise au gaz.

Remplacer sa chaudière : à quel prix ?

Le prix du remplacement de votre chaudière s’établira en fonction de plusieurs critères : type de chaudière, travaux d’enlèvement de l’ancien équipement et la complexité des travaux d’installation de la nouvelle chaudière. Les prix varient d’un professionnel à un autre : n’hésitez pas à demander plusieurs devis pour comparer les différentes prestations et travaux proposés. Voici une estimation du coût des travaux pour le remplacement pour une chaudière :

 

Type de chaudièreEstimation de prix

(Dépose +installation nouvel équipement)

Chaudière basse température et bas NOx gazEntre 3000 et 5000 euros
Chaudière à condensation gazEntre 4000 et 5000 euros

 

Bon à savoir : veillez bien à faire effectuer vos travaux de remplacement par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) pour bénéficier des aides financières de l’Etat.

 

Les aides de l'Etat pour financer votre projet

Depuis 2019, le ministère de la transition écologique a mis en place des primes pour aider les ménages français à acquérir un système de chauffage plus respectueux de notre environnement, plus performant et plus économique. Les équipements éligibles à ces aides sont les chaudières dites THPE (Très haute performance énergétique) dont l’efficacité énergétique saisonnière est égale ou supérieure à 92% c’est-à-dire, les chaudières à condensation.  En effet, les chaudières basse température ne sont pas éligibles aux aides à la rénovation énergétique.

Voici la liste des aides pour remplacer votre chaudière en 2020 :

  • Depuis 2020, Ma Prime Rénov’ remplace progressivement le crédit d’impôt. Elle est soumise à des conditions pour l’obtenir.
  • Aussi appelée la prime énergie, la prime « Coup de Pouce Chauffage » a pour objectif d’inciter et aider tous les ménages à remplacer leur chaudière fioul par une chaudière gaz (ou une autre énergie) moins gourmande en énergie.
  • L’eco prêt est un emprunt sans intérêt à une banque partenaire du projet afin de financer les travaux d’installation ou de remplacement de votre nouvelle chaudière gaz. Vous devrez rembourser ce prêt en 15 ans maximum.
  • Le programme de l’Anah a été mis en place par l’Etat qui vous aide à financer vos travaux de rénovation énergétique dans votre logement et accéder à un chauffage de qualité.
  • La TVA à taux réduit est un dispositif qui permet d’acheter les équipements nécessaires aux travaux de rénovation énergétique à un taux de TVA plus bas. Ce taux est de 5,5% pour les chaudières dont l’efficacité énergétique saisonnière (Etas) est égale ou supérieure à 92%.
  • Votre commune, département ou région propose peut-être des subventions complémentaires pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique. Elles peuvent aussi proposer une exonération temporaire de la taxe foncière.
  • Le chèque énergie permet de payer vos factures d’énergie. Mais il peut également être utilisé pour payer une partie des travaux d’installation ou changement de votre nouvelle chaudière.

Bon à savoir : pour bénéficier de ces aides, vous devez faire appel à un professionnel certifié RGE. De plus, la plupart de ces aides sont soumises à des conditions de revenus. Les ménages dits modestes ont droit à des aides spécifiques. Le montant des ces aides peut également varier en fonction de votre lieu d’habitation.

Besoins de plus d’informations ?

Nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous proposer un devis gratuit pour le remplacement de votre chaudière en logement collectif.

Prendre RDV

Photos iStock