Hausse du prix de l’énergie : quel chauffage choisir ?


Mis à jour le : 24/05/2022

La production de chauffage constitue pour les foyers français la plus importante perte d’énergie, soit les 2/3 environ de la facture énergétique d’un logement. Un pourcentage qui ne laisse pas indifférent puisque les prix de l’électricité ont augmentés de 41% en 10 ans et ceux du gaz de 23% selon l’Ademe. Vous souhaitez minimiser votre consommation d’électricité et de gaz en optant pour l’installation d’un système utilisant des énergies renouvelables. Que choisir ?

 

Hausse des prix de l'énergie : évolution

Avec le conflit ukrainien, et alors que l’été 2021 avait déjà vu le prix des énergies (gaz, fioul, électricité) augmenté, le mois de février 2022 a vu à nouveau ses prix augmenter. Suite à cette hausse des prix, le gouvernement a mis en place différentes actions : versement d’un chèque énergie d’une valeur de 100 euros, mise en place d’un bouclier tarifaire, hausse des prix de l’électricité plafonné à 4%, mise en place d’une indemnité inflation de 100 euros aux français ayant des revenus inférieurs à 2000 euros nets par mois.

 

De combien a augmenté l’électricité sur 10 ans ?

2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 février 2020 août 2020 février 2021 août 2021 février 2022
+2% +5% +2.5% +2.5% -0.5% +1.7% -0.5% +5.9% +2.4% +1.54% +1.61% +1.48% +4%

Source : Sélectra. Evolution du prix de l’électricité en France et prévisions 2030.

Quels sont les fournisseurs de gaz pour la France

 

Concernant le gaz, la France ne produit pas de gaz naturel et importe la presque totalité de cette énergie. Elle ne dépend, par ailleurs, pas d’un seul et unique pays qui porterai grandement préjudice au pays en cas de conflit comme celui en Ukraine. Selon le bilan énergétique de la France (SDES) la France importe majoritairement du gaz de Norvège (36%) et de la Russie (17%). Les autres fournisseurs sont les Pays-bas, l’Algérie, le Nigéria et le Qatar.

 

En 2020, 12.2 millions de logements fonctionnaient au gaz soit 5 millions de maisons individuelles et 7 millions d’appartements (source). Et sur ces foyers c’est bien le chauffage qui utilise le plus de gaz suivi par la production d’eau chaude sanitaire et la cuisson des aliments.

Les raisons de la hausse des prix de l'énergie

  • Guerre en Ukraine : L’invasion russe en Ukraine montre la forte dépendance énergétique de la France et de l’Union Européenne en général concernant les approvisionnements en énergies fossiles, gaz et pétrole. Cette guerre a accéléré la tendance de la hausse des prix de l’énergie. Emmanuel Macron a d’ailleurs, le 2 mars 2022, parlé du plan de résilience économique et social pour contrer l’augmentation des prix de l’énergie à cause de la guerre en Ukraine. Le blocage tarifaire a permis d‘éviter une augmentation de 66.5% TTC du prix du gaz. La hausse des prix de l’électricité est plafonnée à 4%.
  • La crise économique liée au COVID : la reprise économique suite au confinement quasi mondial a engendré une augmentation des prix des ressources énergétiques à cause d’une demande trop importante comparée à une offre encore très limitée.
  • Tensions européennes : les niveaux de stockage de gaz sont très bas puisque la Russie (un de nos principaux exportateurs de gaz) a connu différents évènements tels que l’incendie d’un gazoduc en 2021 ou encore la guerre avec l’Ukraine. De ce fait, les exportations en provenance de Russie continuent de baisser.
  • Le nucléaire : le coût du secteur nucléaire est plus important que prévu puisque les chantiers de construction de centrales nucléaires nouvelles générations ont pris du retard ce qui entraine des coûts supplémentaires pour les fournisseurs d’énergie.

Quel système de chauffage installer en 2022 face à l'augmentation des prix de l'énergie ?

Alors que vos factures énergétiques ne cessent d’augmenter et que la majorité de vos dépenses concernent chauffage et la production d’eau chaude sanitaire, il est plus que temps de passer à un système de chauffage plus économe en énergie. Pour cela, le gouvernement a instauré un plan de résilience économique et social le 16 mars 2022 annonçant une hausse de 1 000 € de l’aide MaPrimeRénov’ pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière biomasse en remplacement d’une chaudière autre que condensation.

Installation d’une pompe à chaleur

 

Votre chaudière atteint les 15 ans, vous n’aviez peut être pas le projet de remplacer votre ancienne chaudière par une pompe à chaleur mais l’évolution économique vous fait changer d’avis. Fini les factures énergétiques à la hausse ! Avec Garanka, vous pouvez faire installer la pompe à chaleur de votre choix et de toutes marques. Il existe deux types de pompes à chaleur :

 

  • Les PAC aérothermiques : elles comprennent la pac air / eau monobloc ou split et pac eau / eau.
  • Les PAC géothermiques : ce sont les pac sol/sol qui utilisent la chaleur présente dans le sol ou dans une nappe phréatique.

 

En choisissant une pompe à chaleur vous devrez voir votre consommation d’énergie divisée par 2,3 ou 4. Une pompe à chaleur utilise en moyenne 1kWh d’électricité et 4kWh d’énergies renouvelables pour une 5kWh de chaleur produite. Pour information, en plus de MaPrimeRénov’ vous pourrez bénéficier d’autres aides financières tels que la prime coup de pouce des certificats d’économie d’énergie.

Installation d’une chaudière gaz condensation

 

Une chaudière à condensation murale ou sol peut également être une solution. En effet, elle permettrait de réaliser selon l’Ademe de 25 à 30% d’économies d’énergie comparer à une vieille chaudière. L’avantage premier d’une chaudière à condensation est que ce système de chauffage permet de produire plus de chaleur que d’énergie produite. Ainsi le rendement énergétique en comparaison avec votre ancienne chaudière sera bien meilleur : rendement qui dépasse les 100% alors que la consommation d’énergie diminue de près de 30%.

 

Installation d’un thermostat programmable

 

Selon l’Ademe l’installation d’un thermostat programmable permettrait de réaliser jusqu’à 25% d’économies d’énergie. En effet, avec un thermostat vous pourrez programmer la température des différentes pièces de votre logement tout en précisant les horaires. Pour l’installation d’un thermostat programmable vous pourrez bénéficier des aides de l’Etat tels que MaPrimeRénov’.

 

Bon à savoir : réduire votre chauffage d’1 degré vous permet de réduire votre consommation de 7% !

Des éco-gestes au quotidien

En plus du remplacement de votre ancien système de chauffage par une pompe à chaleur ou une chaudière condensation, il y a quelques gestes tout simple que vous pouvez intégrer à votre quotidien :

 

  • Nettoyer ses radiateurs : en enlevant la poussière de vos radiateurs vous évitez la surconsommation. Tout propre, la circulation de la chaleur se fait beaucoup mieux dans vos radiateurs.
  • Changer le mode de ma chaudière: en activant le mode ‘eau chaude seulement’ de votre chaudière l’été, vous évitez que votre système se mette en route en cas de températures plus fraiches.
  • Ventiler votre logement : en nettoyant régulièrement vos bouches d’aération, vous facilitez la ventilation des pièces humides, vous évitant ainsi une surconsommation d’énergie.
  • Fermer ses volets la nuit : en fermant vos volets pendant la nuit, c’est jusqu’à 60% en moins de déperdition de chaleur par les fenêtres.
  • Aérer vos pièces même l’hiver : en aérant votre logement au moins 5mn par jour vous permettez de renouveler l’air sans refroidir vos murs et donc sans perdre d’énergie.

Vos questions les plus fréquentes

Quel est le mode de chauffage le plus économique ?

 

La pompe à chaleur et la chaudière condensation, mixte et basse température sont les systèmes de chauffage les plus économes en énergie. Avec une chaudière mixte vous pourrez faire le choix d’utiliser un combustible renouvelable et un autre combustible tels que le gaz ou l’électricité.

 

Pourquoi l électricité augmente ?

 

En résumé, l »augmentation du prix de l’électricité et des énergies en général dépend de différentes facteurs : le nucléaire, la crise du COVID-19, les tensions européennes sur le prix du gaz notamment et à cause de la guerre en Ukraine.