Quelle résistance thermique pour isoler ses combles ?

23/08/2022 - Economies d'énergie

L’isolation de sa toiture est une excellente façon de réduire sa consommation d’énergie et de faire des économies sur sa facture de chauffage. la notion de résistance thermique est importante à prendre en compte lorsque l’on sait que 25 à 30% des déperditions d’énergie passent par le toit. résistance thermique pour isoler ses combles, afin de garantir une isolation optimale. Découvrez dans cet article quelle résistance thermique choisir pour isoler vos combles perdus.

 

Qu'est-ce qu'un coefficient thermique en isolation ?

Le coefficient thermique est une notion primordiale à prendre en compte lors de travaux d’isolation (toit, mur, sol…). La notion de coefficient thermique prend en compte la conductivité thermique (? )et la résistance thermique (R). Leurs seuils sont établis par la RT 2012 et RE 2020 pour les bâtiments neufs.

 

La conductivité thermique (? )

 

La conductivité thermique est un indicateur permettant de mesurer la quantité d’énergie et de chaleur qui se propage par conduction. Elle s’exprime en W/m.K. Plus le ? est faible, plus la performance de l’isolant sera bonne.

La résistance thermique (R)

 

La résistance thermique est un des indicateurs de la performance d’un isolant. La résistance thermique (R) permet de définir la capacité de l’isolant à résister au froid et au chaud, elle s’exprime en m².K/W. (mètres carrés Kelvin par watt). Plus le chiffre R est élevé plus la matériau utilisé est efficace. Attention, en fonction de l’épaisseur d’isolant posé, l’isolation sera plus ou moins efficace.

 

Pour connaitre la résistance thermique (R) il faut appliquer la formule suivante : épaisseur de R en mètres / conductivité thermique du matériau.

Isolation des combles aménageables et perdus : quelle résistance thermique ?

La toiture est la principale source de déperdition de chaleur d’une habitation, de 25 à 30% selon l’Ademe. Les coefficients d’isolation appliqués à cette surface sont donc les plus exigeants.

 

Résistance minimale en vigueur par la RT pour l’isolation de la toiture :

  • Combles aménagés : 7
  • Combles perdus : 6
  • Toiture-terrasse : 4.5

Les combles perdus (ou non aménagés) peuvent être isolés par des rouleaux d’isolants ou de l’isolant en vrac. Ces combles perdus doivent absolument être isolés puisque les déperditions thermiques y sont très importantes.

 

Les combles aménagés doivent aussi être isolés par des panneaux semi-rigides ou des rouleaux en fonction de la structure de la charpente et de la place disponible (entre les chevrons, sous les chevrons ou les deux) selon l’Ademe. Pour optimiser l’isolation il faudra poser deux couches croisées d’isolant et une membrane pare-vapeur.

 

Les toitures-terrasses sont à isoler par l’extérieur absolument.

La réglementation thermique pour isoler sa toiture (RT 2012, RE 2020)

Concernant l’amélioration de la performance énergétique et la baisse de consommation des constructions neuves, la RE 2020 a pris la suite de la RT2012. Elle insiste sur la performance de l’isolation, c’est pourquoi la résistance thermique est un critère important à prendre en compte dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation. La RT 2020 se base sur l’idée de la maison passive dont l’objectif est de s’auto-suffir un maximum en consommant le moins d’énergie possible. La maison passive permet de réaliser des économies d’énergie à hauteur de 90% par rapport à la consommation d’une vieille maison.

 

La réglementation thermique 2020 met un mot d’ordre sur l’épaisseur de l’isolation. Elle n’est n’est plus de 60mm maximum mais bien de 300mm. Un Bâtiment BEPOS dit à énergie positive devra obligatoirement appliquer une épaisseur de 300 mm. Avec la RT 2020 on passe d’une Bâtiment Basse Consommation (BBC) à un Bâtiment à Energie Positive (BEPOS).

Quelle épaisseur d'isolant pour sa toiture (RT 2020) ?

Pour connaitre la résistance thermique de l’isolation de sa toiture il est nécessaire de prendre en considération la conductivité thermique de l’isolant et son épaisseur recommandée. Vous trouverez ci-dessous un tableau synthétique des meilleurs isolants conducteurs avec l’épaisseur recommandée.

 

Il existe trois catégories de matériaux isolants : les isolants synthétiques, les isolants minéraux et les isolants naturels.

 

Isolants Conductivité thermique Epaisseur de l’isolant recommandée
Laine de roche 0.040 W/m.K 25.9cm
Laine de verre 0.040 W/m.K 25.2cm
Verre cellulaire 0.050 W/m.K 32.2cm
Ouate de cellulose 0.042 W/m.K 27.3cm
Fibre de bois 0.040 W/m.K 20cm
Chanvre 0.042 W/m.K 29.54cm
Liège 0.035 W/m.K 16cm
Lin 0.039 W/m.K 27.3cm
Polyuréthane 0.025 W/m.K 17.5cm
Polystyrène extrudé (XPS) 0.032 W/m.K 22.4cm
Polystyrène expansé (PSE) 0.034 W/m.K 23.8cm

 

Pour connaitre ensuite la résistance thermique de l’isolant, il faudra diviser l’épaisseur en mètres par la conductivité thermique de l’isolant.

Attention, il est important de savoir que la qualité de la jonction des isolants et à l’étanchéité entre les panneaux doivent être bien réalisées pour assurer une bonne performance thermique. Chaque espace laissé fera perdre en performance thermique et donc en résistance globale.

Quel r pour sa toiture selon la rt 2020 ?

La résistance thermique minimale en fonction des exigences de la RE2020 (anciennement RT 2012) est la suivante :

  • R doit être au minimum égal à 8 m2.K/W pour la toiture d’une construction neuve ; 
  • R doit être au minimum égal à 4.5 m2.K/W pour les toitures-terrasses ;
  • R doit être au minimum égal à 6m2.K/W pour les combles aménageables et de 7m2.K/W pour les combles perdus.

 

En respectant des exigences minimales, lors de l’isolation de vos combles vous pourrez bénéficier d’aides financières tels que MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité, les Certificats d’Economie d’Energie (CEE), la TVA à taux réduit, l’éco-ptz, les aides locales et les aides d’Action Logement. Pour en bénéficier il faudra faire appel à une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).