Un adoucisseur : qu’est-ce-que c’est ?

24/04/2019 - Installation / Remplacement

Une eau est dite « dure » lorsqu’elle présente un fort taux de calcaire. Comme son nom l’indique, l’adoucisseur va venir adoucir l’eau et donc réduire cette teneur en calcaire de l’eau du robinet. Celle-ci est plus ou moins élevée selon les zones géographiques.

 

Pourquoi éviter le calcaire?

Le calcaire nuit à la qualité de l’eau. Il peut provoquer de nombreux désagréments, en dégradant la canalisation de votre logement et en entartrant les appareils électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle, bouilloire…).

 

En effet, le calcaire se dépose progressivement sur les résistances et peut entraîner des dégâts importants sur ces appareils. Le calcaire a tendance à obstruer les tuyaux : par conséquent cela réduit le débit d’eau chaude, par exemple : sous la douche.

 

C’est le même principe, pour la circulation de l’eau dans votre circuit de chauffage. Comme le tuyau est en partie obstrué, la chaleur aura plus de mal à se diffuser et votre chaudière consommera plus d’énergie pour atteindre la température souhaitée.

Concernant l’aspect de la santé, c’est surtout les peaux sensibles qui sont concernées puisque le calcaire a tendance à irriter la peau.

 

Le traitement de l’eau grâce à un adoucisseur est donc primordial si votre eau est dure.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement d’un adoucisseur varie complètement selon les différentes typologies.

 

Les adoucisseurs avec sel

Un adoucisseur comporte un bac de résine et un bac de sel. La résine va capter les ions de calciums et de magnésiums qui sont responsables de la présence de tartre dans les installations : l’eau sera alors adoucie. Au bout d’un certain temps, les résines vont arriver à saturation. Le sel va alors permettre la « régénération » de la résine. L’eau salée va permettre de laver et rincer la résine.

 

L’adoucisseur doit être installé au point d’arrivée de l’eau dans le logement. Il s’agit du produit généralement le plus utilisé.

Les adoucisseurs sans sel

  • L’adoucisseur électronique. Si vous avez des conduits en cuivre, en plastique ou de certains types d’acier, ce type d’adoucisseur pourra fonctionner. Le système se compose de câbles électriques aussi appelés antennes. Il doit être positionné sur les tuyaux au point d’arrivée principal de l’eau dans le logement. Cet appareil va donc éviter l’apparition du calcaire en produisant des impulsions électroniques qui transformeront le calcaire en poudre qui sera évacuée par la suite.
  • L’adoucisseur électromagnétique. L’appareil va générer un champ électromagnétique pour inverser la capacité du magnésium et du calcium à former du calcaire. L’eau ne peut donc plus former de tartre dans les conduits.
  • L’adoucisseur au CO2. Le C02 qui va être injecté correspond à du dioxyde de carbone alimentaire qui permettra à l’eau de rester complètement potable. Celui-ci va entrer en réaction avec le calcium et le magnésium et les transformer en matière soluble.

Comment savoir s’il est nécessaire d’en installer ?

En premier lieu, vous pouvez vous renseigner concernant la dureté de l’eau de votre zone géographique. Par exemple, les Alpes, le Jura et le Nord-Pas-de-Calais font parties des régions les plus touchées par le calcaire.

 

En règle générale, les adoucisseurs sont très fortement conseillés dans les régions possédant une eau dure. En effet, la dureté de l’eau et l’accumulation de tarte et de calcaire est dangereux pour vos appareils, pour la durée de vie de votre système de chauffage et pourra vous amener à une sur consommation d’énergie.

 

Comment connaître la dureté de l’eau de votre région ? La carte ci-contre pourra vous donner une idée de ce qu’il en est par chez vous.

L’entretien d’un adoucisseur

Pour un adoucisseur classique (avec sel), il faudra prévoir le nettoyage, le contrôle de l’appareil et de ses paramètres, le changement du filtre et le rechargement en sel.

 

Vous souhaitez découvrir ou souscrire à un contrat d’entretien pour adoucisseur Garanka ?

 

Cliquez ici