Fin programmée des chaudières au fioul : à quoi s’attendre ?

09/03/2020 - Installation / Remplacement

En novembre 2018, le premier ministre, Édouard Philippe annonçait vouloir mettre fin aux chaudières au fioul dans les 10 prochaines années. En effet, aujourd’hui encore bon nombre de foyers en sont équipés pour chauffer leur habitation. Coûteux et néfaste pour l’environnement, le fioul est en plein déclin. Mais que signifie exactement sa disparition et quelles alternatives s’offrent à nous ? À quel coût ?

Des alternatives au fioul, meilleures pour l’environnement.

La décision d’Édouard Philippe a été grandement motivée par l’engagement de l’Etat à réduire ses émissions de gaz à effet de serre avant 2050. Issu du pétrole, le fioul génère beaucoup d’émissions. C’est pourquoi il doit laisser sa place à des solutions plus écologiques. Parmi elles :

La chaudière au propane.

Contrairement à la chaudière au gaz naturel, pour celle au propane vous n’avez pas besoin d’être relié au gaz de ville. Pour en profiter, vous devrez faire installer en complément de votre nouvelle chaudière une citerne de stockage pour votre propane. Comme le rappelle Fournisseurs-electricite.com, elle est la solution idéale pour passer du fioul au propane simplement sans être dépendant du réseau urbain.

La pompe à chaleur.

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est assez simple. Elle va récupérer la chaleur présente dans l’air, la terre ou encore l’eau pour l’injecter dans votre foyer via un radiateur. Plusieurs alternatives s’offrent à vous en fonction de vos besoins et de votre budget. En effet, certaines vous offrent la possibilité de vous réchauffer l’hiver et de vous rafraîchir l’été. Elle s’installe facilement et ne nécessite que quelques mètres carrés et un forage pour fonctionner. En consommant moins d’énergie qu’elle n’en produit, la pompe à chaleur réduira significativement votre facture de chauffage et contribuera à la réduction des gaz à effet de serre.

La chaudière au gaz naturel.

Plus de 9500 communes en France sont raccordées au gaz naturel de ville soit plus d’un tiers du territoire. C’est pourquoi cette solution de chauffage est aujourd’hui la plus répandue sur le territoire. Directement reliée au réseau GRDF, son installation est facile et ne prend que très peu de place dans votre maison. Son utilisation est simple et plus rentable que l’électricité ; elle est donc à privilégier si l’on peut se raccorder.

Un accompagnement économique pour en finir avec le fioul.

Conscient de l’impact économique que le changement d’une chaudière peut avoir sur les ménages français, l’Etat a mis en place plusieurs mesures d’accompagnement pour aider les foyers les plus modestes à délaisser le fioul. Ainsi, chacun pourra prendre part à la transition écologique et ce, à moindre coûts.

Le coup de pouce économies d’énergie (CEE)

Mis en place pour tous les ménages, le montant de cette aide dépend des ressources de votre foyer. Il faut cependant changer sa chaudière au fioul pour un dispositif éligible à l’offre (Pompe à chaleur, chaudière biomasse,système solaire combiné, chaudière à gaz) . Pouvant atteindre jusqu’à 1400 euros pour les foyers les plus modestes, elle peut se cumuler avec d’autres aides de l’état.

Ma PrimeRenov.

Depuis le 1er janvier 2020, les aides de l’Agence nationale de l’habitat (l’Anah) et le crédit d’impôt pour la rénovation énergétique (CITE) ont fusionné pour devenir une prime unique appelée Ma PrimeRenov.

Toujours distribuée par l’Anah, elle vous permet de changer votre ancienne chaudière au fioul contre un dispositif moins énergivore. Dédiée aux foyers modestes et très modestes, cette aide peut financer jusqu’à 50% des travaux engendrés. Et ce, dans la limite de 10 000 euros pour les plus modestes.

Le crédit d’impôt pour la transition écologique.

Voué à disparaître, le CITE est reconduit pour une dernière année en 2020. Il vous faudra effectuer vos travaux et les payer avant le 31 décembre pour en bénéficier. Le montant octroyé vous sera ensuite reversé sous forme de réduction d’impôts l’année suivante. Soit, en 2021.

 

Mais attention, le dispositif exclut maintenant certains travaux comme l’installation des chaudières au gaz. Il vous faudra donc opter pour la pompe à chaleur, le chauffe-eau thermodynamique ou solaire ou bien un dispositif fonctionnant avec le bois.

 

Des experts à votre service

Pour vous accompagner dans vos travaux de rénovations énergétiques, n’hésitez pas prendre RDV avec l’un de nos experts techniques. Ces RDV sont gratuits et sans engagements. Les différentes systèmes de chauffages et les aides financières disponibles vous seront présentées. Si vous le souhaitez un devis gratuit pourra même être réalisé pour vous donner une idée du budget à prévoir.

Prendre RDV maintenant