La pompe à chaleur basse température

07/04/2020 - Installation / Remplacement

Les modèles basses températures constituent la solution la plus économique et écologique de pompe à chaleur (PAC) pour le chauffage de votre maison. Ce produit est très largement favorisés dans les constructions neuves. Nous vous expliquons pourquoi pour vous aider à faire votre choix.

 

Rappel sur le mode de fonctionnement des pompes à chaleur

Une pompe à chaleur (PAC) basse température peut être soit de type air/eau soit géothermique. Il s’agit dans les deux cas d’un moyen écologique de se chauffer. En effet, la pompe à chaleur valorise les calories récupérées soit dans l’air extérieur du jardin de votre maison soit dans son sol. Si c’est dans l’air, on parle d’une technologie air/eau et si c’est dans le sol on parle d’une technologie géothermique.

 

Son système est composé de quatre éléments principaux : son fluide frigorigène, son condenseur, son évaporateur et son compresseur. Ce système va valoriser les calories récupérées dans l’environnement extérieur de votre maison en partie grâce à une alimentation électrique. De la chaleur sera alors produite et servira à chauffer l’eau parcourant votre circuit de chauffage entre vos différents radiateurs.

 

Une pompe à chaleur est souvent bi bloc (ou split ce sont deux appellations qui concernent le même type de système) avec :

  • une unité extérieure qui puise les calories dans votre jardin et l’envoie via le fluide frigorigène vers votre unité intérieure
  • une unité intérieure qui va chauffer votre eau et la propulser vers votre circuit de chauffage.

 

Il existe également des pompes à chaleur monobloc où tout est rassemblé dans un seul module. En raison de sa situation à l’extérieure de votre maison, le système monobloc présente plus de risques de gel. Au contraire, le système bi bloc présente moins de risque mais possède du fluide frigorigène en plus grande quantité.

Les spécificités de la pompe à chaleur basse température

Mais lorsqu’on dit d’une pompe à chaleur qu’elle est « basse température », qu’est ce que cela veut dire ? Cela signifie que le système va chauffer l’eau de votre circuit de chauffage à une température comprise entre 35°C et 45°C.

Sa compatibilité avec vos radiateurs

Il faut par contre que votre émetteur de chaleur (radiateur ou plancher chauffant) puissent fonctionner avec ce modèle de PAC.

En effet, il existe différents types de radiateurs qui ont besoin d’une température d’eau circulant dans les tuyaux plus ou moins élevée pour vous apporter le niveau de confort recherché à la maison. Des émetteurs de type radiateurs basse température ou un plancher chauffant seront compatibles avec votre pompe à chaleur basse température.

Dans le cas où vous possédiez des radiateurs haute température, il vous faudra réaliser un arbitrage entre deux solutions : changer tous vos radiateurs ou plutôt opter une pour une pompe à chaleur haute température.

Son prix

Le prix d’une pompe à chaleur basse température est moins élevé que celui d’une pompe à chaleur haute température. Bien entendu, le prix d’achat de votre système ne dépendra pas uniquement de ce critère précis. En effet, d’autres critères seront à prendre en compte dans le prix d’achat: la marque, les fonctionnalités attendues du modèle, le niveau sonore ou encore la distance de la liaison frigorifique entre votre module intérieur et extérieur.

La production d’eau chaude sanitaire (ecs)

La pompe à chaleur basse température n’est pas la plus à même de réaliser la production d’eau chaude sanitaire (ecs) pour vos différents points d’eau : douche, lavabo, évier … En général on opte pour un système hybride : en couplant un chauffe-eau thermodynamique à la pompe à chaleur, ou à un ballon tampon ou même encore à votre ancienne chaudière de type gaz ou fioul. Vous l’aurez compris, le prix total de votre projet dépend de multiples facteurs dont cette capacité de production d’ecs.

Les avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur basse température

Les avantages

Son rendement et ses performances

Le premier avantage dont nous pouvons parler est le rendement énergétique de la PAC basse température. Celui-ci est notamment mesuré par un indicateur : le coefficient de performance (COP). Ce COP est particulièrement intéressant pour les pompes à chaleur basse température. En effet, votre système de chauffage consomme peu d’électricité pour produire la chaleur de chauffe dont vous avez besoin.

Pourquoi ce produit présente de meilleures performances ? Car l’écart entre la température extérieure où la pompe à chaleur capte les calories et la température souhaitée de l’eau de chauffage est plus faible. Par conséquent, le compresseur fonctionnera moins intensément qu’avec une pompe à chaleur haute température et consommera donc moins d’électricité pour un niveau de confort égal.

 

Sa faible consommation électrique

Par conséquent, cela implique que votre consommation d’énergie (électricité) sera réduite par rapport à votre ancien système de chauffage mais également par rapport à une pompe à chaleur haute température. C’est normal puisque vous utiliserez en majeure partie une source d’énergie renouvelable, vos économies d’énergie sont donc plus importantes. Vous observerez une différence notable par rapport aux factures de votre ancienne chaudière fonctionnant à l’énergie fioul ou gaz.

 

Son respect de l’environnement

Et bien sûr ces modèles sont particulièrement respectueux de l’environnement puisqu’ils utilisent en majorité une énergie renouvelable pour fonctionner. Et quand on sait le chauffage est un poste important d’émission de CO2, cela représente une belle avancée pour l’environnement.

 

Les inconvénients

Sa puissance

Une pompe à chaleur (PAC) basse température a une puissance moins élevé qu’une haute température. Cela peut être un inconvénient si vous vivez dans une région où les hivers sont particulièrement froids. Cela peut également être un inconvénient si votre logement n’est pas correctement isolé. Une mauvaise isolation entraîne des déperditions thermiques importantes et un besoin de chauffe plus important.

En cas de rénovation

Nous avons déjà abordé le problème d’une isolation insuffisante. C’est surtout le cas dans des maisons déjà existantes.

L’autre problème qui peut se poser est le réseau de chauffage : les émetteurs déjà en place. En effet, si ce sont des radiateurs haute température, votre pompe à chaleur (PAC) basse température ne sera pas compatible. Le coût de remplacement de tous les radiateurs peut alors être rédhibitoire. C’est un coût additionnel à prendre en compte pour l’installation de votre PAC.

L’installation d’une pompe à chaleur basse température

La PAC air/eau ou géothermique basse température est éligible aux différentes aides de l’état car c’est un produit qui favorise les économies d’énergie. Ces aides peuvent diminuer de manière importante le prix global de vos travaux d’installation. Nous pouvons notamment citer les aides suivantes : la prime rénov’ ou encore la prime coup de pouce.

 

Ces travaux d’installation représentent une amélioration énergétique de votre logement. Ainsi c’est un argument à faire valoir en cas de revente de votre logement. Vous pouvez consulter certains produits pompe à chaleur ici. De plus, vous pouvez consulter le guide pratique de la pompe à chaleur d’un acteur de référence du secteur : l’ADEME.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’installation de pompes à chaleur et obtenir une étude de dimensionnement et un devis gratuit et personnalisé pour vous aider à faire votre choix, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Crédits photos IStock