Quels travaux prévoir pour l’installation d’une chaudière à condensation ?

15/07/2020 - Installation / Remplacement

La chaudière à condensation au gaz est de plus en plus demandée par les français de par ses nombreux avantages : production de chauffage et d’eau chaude sanitaire, rendement élevé, économies d’énergie ou encore éligibilité aux aides de l’Etat. Quels travaux prévoir pour vous lancer dans l’installation d’une chaudière à condensation ? On vous dit tout !

 

Les grandes étapes de l’installation d’une chaudière à condensation

Pour installer une chaudière à condensation dans son intégralité, le professionnel aura besoin de un ou de plusieurs jours pour réaliser les étapes suivantes :

  1. Un état des lieux de votre logement et de votre système de chauffage existant si vous en possédez un. Il est également important de déterminer quel combustible est le plus adapté à votre habitation : on ne vous conseillera pas une chaudière au bois/granules si vous habitez un petit appartement ou une chaudière au gaz naturel si vous n’êtes pas raccordé au réseau de gaz ;

2.   Le chauffagiste identifie où placer les entrées d’air et d’évacuations et effectue les travaux nécessaires. Un système ventouse sera envisagé en fonction des contraintes de votre maison. Il sera éventuellement nécessaire de percer le mur pour installer le système : un double conduit permettant de faire entrer de l’air dans l’appareil et d’évacuer les fumées produites lors de la combustion ;

3.   Il faut également raccorder la chaudière aux eaux usées pour évacuer les condensats par un conduit en PVC pour éviter toute corrosion due à leur acidité ;

4.   Une fois la chaudière posée, il faut effectuer les raccordements nécessaires à l’électricité, l’eau, et l’alimentation en énergie (gaz naturel ou propane, fioul, granules, bois). Ces travaux peuvent être importants dans le cas où votre compteur gaz est éloigné de la chaudière.

5.   Le professionnel se charge de nettoyer le chantier ;

6.   Mise en route de votre chaudière à condensation par le professionnel qui optimise les réglages de votre appareil en fonction de vos besoins et de la chaleur souhaitée dans votre habitation.

7.    Le chauffagiste vous remet le certificat de conformité de votre appareil et active la garantie de l’installation avec le fabricant

 

L’installation d’une chaudière granules/bois à condensation est généralement plus complexe car les modèles au sol nécessitent plus de main d’œuvre. De plus, leur installation est particulière : votre installateur doit être certifié Qualibois pour poser l’appareil dans les règles de l’art :

  • Le chauffagiste créé une arrivée d’air et une fumisterie pour évacuer les fumées en perçant la façade de votre maison. En fonction du modèle de votre chaudière, un système ventouse peut-être mis en place ;
  • Le professionnel installe la chaudière en fonction de son système : à combustion montante, à combustion inversée ou turbo ;
  • Il raccorde la chaudière à la cheminée et au circuit de chauffage ;
  • Le professionnel réalise le montage des dispositifs de relevage pour évacuer les condensats ;
  • Le chauffagiste raccorde la chaudière au circuit électrique et optimise ses réglages.

 

Bon à savoir : le prix pour l’installation des modèles de chaudières murales à condensation en remplacement d’une chaudière existante est de 700 euros en moyenne. Ce prix varie en fonction du modèle de votre chaudière (murale ou au sol), du combustible choisi, de sa puissance et des contraintes liées à l’emplacement de l’installation. Par exemple, le prix des travaux d’installation pour une chaudière granules peut s’élever jusqu’à 2500 euros.

Dans le cadre du remplacement d’une chaudière, les travaux sont plus rapides et leurs coûts moins élevés.

Les travaux spécifiques à la chaudière à condensation

En ce qui concerne les émetteurs de chauffage, les chaudières gaz ou fioul à condensation doivent être reliées à un chauffage central dans lequel circule de l’eau pour les faire monter en température. Pour continuer à faire davantage d’économies d’énergie, il est conseillé de coupler les chaudières gaz à condensation avec des radiateurs basse température (ou chaleur douce) qui ont besoin d’une eau chauffée entre 40 et 50 °C. Il est possible de raccorder une chaudière gaz à condensation avec radiateurs haute température (eau chauffée entre 70 et 90°C) pour éviter la rénovation de votre circuit de chauffage mais vous ferez beaucoup moins d’économies d’énergie.

Bon à savoir : La chaudière fioul à condensation est plus adaptée à des radiateurs haute température.

La sonde extérieure capte les variations de températures extérieures afin de réguler la température du circuit de chauffage. Ce système anticipe vos besoins de chauffe et évite de trop fortes variations de températures dans votre maison. La sonde évite également à la chaudière de surconsommer de l’énergie. Elle doit être fixée à l’extérieur de votre maison, côté nord si possible pour éviter tout ensoleillement pour ne pas fausser les données récoltées. Elle est ensuite reliée jusqu’à la chaudière. Le prix d’une sonde extérieure varie entre 20 et 180 euros TTC hors installation. Comptez un supplément de 150 à 300 euros pour les travaux d’installation.

La sonde intérieure prend en compte les calories présentes dans la maison qui sont émises par ses occupants, votre cheminée ou tout simplement le soleil. Ce système vous permet de réaliser jusqu’à 20% d’économies d’énergie supplémentaires. La sonde est un élément indispensable pour votre confort thermique pour maintenir une chaleur constante dans votre maison. Les sondes intérieures sont souvent connectées à la chaudière et ne nécessitent pas de travaux. Les premiers prix à l’unité démarrent à 15 euros TTC.

Comment protéger son installation ?

Dans certaines régions de France, l’eau est calcaire et peut entraîner des dépôts dans votre chaudière gaz ou fioul à condensation. Ces dépôts peuvent diminuer la durée de vie de l’appareil, altérer son fonctionnement ou même entraîner… une panne ! La solution ? La pose d’un adoucisseur d’eau pour éviter ces dépôts.

Il existe également des traitements chimiques afin d’éliminer l’air et la boue coincés dans votre circuit de chauffage. Un désemboueur métallique aura les mêmes effets mais pourra également récupérer les particules métalliques comme son nom l’indique.

Suite à l’installation de votre chaudière gaz ou fioul à condensation, le chauffagiste vous proposera de souscrire un contrat d’entretien. Il est obligatoire et doit être effectué tous les ans. L’entretien permet d’améliorer les performances énergétiques de la chaudière tout en vérifiant l’état de ses composants. Demandez un devis à plusieurs chauffagistes avant de faire votre choix.

Les aides pour financer votre projet

L’installation d’une chaudière gaz à condensation est considérée comme des travaux de rénovation énergétique par l’Etat. Les chaudières à condensation sont éligibles aux aides si leur installation est réalisée par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). Voici les primes pour financer l’installation de votre chaudière  :

  • Ma Prime Rénov’ est une aide gérée par l’Anah et soumise à des conditions de revenus et uniquement applicable dans le cadre de travaux dans votre logement principal ;
  • La prime « Coup de pouce Chauffage » est une aide sans condition de ressource, cependant, votre montant sera augmenté si vos revenus sont modestes ;
  • L’eco prêt à taux zéro permet de financer l’installation de votre chaudière gaz à condensation sans intérêt jusqu’à 30 000 euros. Vous disposez de 15 ans maximum pour rembourser cet eco prêt ;
  • Les autres aides de l’Anah pour accompagner et financer les projets de rénovation énergétique des ménages les plus modestes;
  • Le chèque énergie est un dispositif mis en place pour aider certains ménages à payer leurs factures d’énergie. Ces ménages sont sélectionnés sous conditions de ressources. Les chèques énergie peuvent également être utilisés pour financer l’installation d’un nouveau système de chauffage ;
  • La TVA à taux réduit à 5,5% sur l’achat des matériaux nécessaires à vos travaux et 10% pour l’achat de votre chaudière gaz condensation ;
  • L’exonération de la taxe foncière temporaire partielle ou totale pour l’installation d’un système de chauffage plus performant que celui précédemment installé dans votre logement.

Nos experts répondent à vos questions

Vous souhaitez davantage d’informations ? Nos experts vous conseillent sur les modèles de chaudières à condensation les mieux adaptées à votre logement et leurs travaux d’installation.

Prendre RDV

Photos iStock