La consommation électrique d’une pompe à chaleur

22/12/2020 - Installation / Remplacement

La pompe à chaleur est l’un des nouveaux moyens de se chauffer alliant écologie et économies d’énergie. Il représente une alternative à la chaudière à condensation gaz ou fioul. En effet, la pompe à chaleur (PAC) utilise en grande partie une énergie renouvelable pour son fonctionnement. Pour l’autre partie, elle aura besoin d’une alimentation électrique. Mais dans quelle mesure ? Et quel sera l’impact sur le prix de votre facture d’électricité annuelle ?

 

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur (PAC)

Une pompe à chaleur est un système de chauffage du logement et parfois de son eau chaude sanitaire. Elle est composée d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. C’est une liaison frigorifique qui va relier ces deux éléments de votre système de chauffage.

L’unité extérieure

L’unité extérieure de la pompe à chaleur va être chargée de récupérer les calories présentes dehors. Selon le type de modèle que vous possédez, cette unité extérieure récupérera des calories soit dans l’air de votre jardin : il s’agit alors d’un modèle de type aérothermique (également appelé parfois air-eau), soit dans le sol de votre jardin : il s’agit alors d’un modèle de type géothermique.

La liaison frigorifique

Ces calories vont ensuite être transportées vers l’unité intérieure grâce à un fluide frigorifique.

 L’unité intérieure

Ce sont ensuite l’unité intérieur de la pompe à chaleur et plus particulièrement le condenseur et le compresseur qui vont récupérer ces calories pour les transmettre à l’eau de votre système de chauffage. L’eau chaude sera ensuite propulsée dans les tuyaux et circulera entre vos différents radiateurs pour les réchauffer.

La proportion énergie renouvelable / électricité

Vous l’aurez compris : votre pompe à chaleur fonctionne grâce à de l’énergie renouvelable mais son système a besoin d’un peu d’électricité afin de valoriser l’énergie renouvelable récupérée dans votre jardin. Les principaux composants consommant de l’électricité sont :

 

  • Le ventilateur de l’unité extérieure
  • Le compresseur
  • La ou les pompes pour la circulation de l’eau chaude de chauffage

 

Les questions qui se posent alors sont : dans quelle proportion ce système de chauffage a-t-il besoin d’énergie électrique ? Et dans quelles mesures réaliserez-vous des économies d’énergie ?

Et bien, l’un des indicateurs de rendement généralement présentés dans les fiches produits des pompes à chaleur peut vous aider sur ces questions. Il s’agit du coefficient de performance aussi appelé COP par abréviation.

 

Prenons l’exemple d’un modèle qui aurait un coefficient de performance de 4. Cela signifie que pour 1kWh d’électricité consommée, elle produit 4kWh de chaleur utile. La chaleur utile est bien celle qui sert à réchauffer votre logement, exprimée en kWh. Si nous suivons cet exemple, la pompe a chaleur possédant un COP de 4 produit environ 75% de la chaleur grâce à de l’énergie renouvelable et environ 25% de la chaleur grâce à l’électricité consommée.

 

En comparaison, une chaudière à condensation gaz ou fioul peut atteindre des COP compris entre 1,02 et 1,09. Vous réaliserez donc des économies d’énergie en optant pour une pompe à chaleur.

Les facteurs faisant varier la proportion énergie renouvelable / électricité

La proportion explicitée dans le paragraphe ci-dessus n’est pas un chiffre exact qui se vérifie dans 100% des cas. C’est une moyenne calculée grâce à l’indicateur qu’est le coefficient de performance. Dans les faits, il y a de multiples facteurs à prendre en compte pour nuancer ces proportions de consommation pour les pompes à chaleur :

Le modèle de pompe à chaleur.

Un modèle de pompe à chaleur haute température chauffe l’eau de vos radiateurs à une température plus élevée et nécessite donc une puissance plus élevée de l’appareil. Ce type de pompe à chaleur consomme plus d’énergie qu’un modèle basse température.

 

 

On choisit en général un modèle haute température en rénovation pour ne pas avoir à changer tous les radiateurs de la maison s’ils ne sont compatibles qu’avec un système de chauffage haute température.

L’isolation de votre logement.

Il s’agit d’un autre critère à prendre en compte, car l’isolation de votre maison est faible, plus la pompe à chaleur aura besoin d’être puissante et plus elle consommera d’électricité.

La température

Plus la différence entre la température souhaitée à l’intérieure de votre logement et la température extérieure est importante, plus il faudra que votre pompe à chaleur consomme de l’électricité. Par conséquent, si aimez avoir une température très chaude à l’intérieur et que vous vivez dans une région très froide l’hiver, vous consommerez plus d’électricité. A noter que c’est plus impactant pour une PAC récupérant des calories dans l’air extérieur que dans le sol. En effet, la température du sol est plus chaude et plus stable. Elle est moins soumise aux variations de température extérieure.

Les fonctions intégrées

Une pompe à chaleur réversible pourra rafraîchir votre logement pendant l’été. Comme votre pompe à chaleur fonctionnera toute l’année et pas seulement l’hiver, votre consommation énergétique sera plus élevée. De même si vous optez pour un modèle de pompe à chaleur intégrant le chauffage de l’eau chaude sanitaire.

 

 

Un exemple moyen de prix et de consommation électrique

L’ADEME (Agence de la transition écologique) présente dans son document explicatif sur la pompe à chaleur qu‘une PAC consomme entre 3 et 7€/m² par an pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire hors abonnement d’électricité.

 

Pour vous donner un exemple pratique, si vous avez une maison de 100m², votre consommation électrique sera comprise dans un coût moyen entre 300 et 700 euros par an pour vous chauffer. L’abonnement électrique à compter en plus varie entre 150 et 200 euros en plus mais vous sera de toute manière utile pour le reste de l’électricité que vous consommez dans la maison pour vous éclairer, pour vos appareils électroménagers etc…

L’importance de faire réaliser les travaux d’installation par un professionnel

Ne négligez pas ce point, c’est très important. Un professionnel effectue, avant de réaliser un devis, une étude de dimensionnement énergétique et thermique qui est particulièrement importante pour votre confort mais aussi pour votre facture d’énergie. En effet, les conséquences d’une pompe à chaleur mal dimensionnée sont diverses : si elle n’est pas assez puissance, la PAC ne vous chauffera pas correctement pendant les mois les plus froids de l’hiver et votre confort s’en ressentira. Au contraire, si la PAC est surdimensionnée elle va consommée plus d’énergie et va s’user plus vite en fonctionnant sur de courts cycles.

 

Un professionnel comme Garanka vous permet d’avoir le bon appareil en réponse à vos besoins de chauffe personnels et à la configuration thermique de votre maison. De plus, les travaux d’installation doivent être réalisés par un professionnel qui sera en capacité de les réaliser dans les règles de l’art.

 

Vous êtes intéressés par l’installation d’une pompe à chaleur ? Profitez d’un devis gratuit et personnalisé réalisé par l’un de nos conseillers. En plus, il pourra vous conseiller concernant les aides de l’état actuellement en cours ! Si vous êtes éligibles à ces aides, cela peut être une réponse à vos questionnements sur le financement de l’appareil : ces aides peuvent réellement diminuer le prix de votre devis incluant le coût d’achat de l’appareil ainsi que des travaux d’installation. Ces aides peuvent notamment être le crédit d’impôt, la prime coup de pouce ou encore Maprimerénov’… Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre rendez-vous.

Crédits photos Istock et Canva