Locataire : tout savoir sur l’entretien de sa chaudière

13/12/2023 - Actualités

Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée à l’entretien de votre chaudière !

L’entretien annuel de la chaudière est un aspect crucial de la vie en tant que locataire. Cela soulève souvent des questions sur les responsabilités, notamment de savoir si c’est au locataire ou au propriétaire de s’en charger. Dans cet article, nous démystifions le processus d’entretien de la chaudière et clarifions les rôles de chacune des parties concernées.

Qui doit effectuer l'entretien annuel de la chaudière : Locataire ou Propriétaire ?

Selon la règlementation, il incombe à l’occupant, qu’il soit locataire dans le cadre d’une location ou propriétaire s’il réside dans le logement, d’assurer l’entretien de la chaudière. Les réparations mineures reviennent également à  la charge de l’occupant, à moins que le bail ne stipule explicitement que cette obligation revient au propriétaire-bailleur ou que les coûts sont inclus dans les charges. Les réparations de grande ampleur ou le remplacement de la chaudière revient au propriétaire.

 

Suite à l’intervention du chauffagiste professionnel, une attestation d’entretien vous sera remise dans les quinze jours. Cette attestation doit être conservée pendant au moins deux ans, prête à être présentée sur demande du bailleur ou de l’assurance en cas de sinistre, qu’il s’agisse d’une situation d’asphyxie ou d’incendie. Si le locataire n’est pas en mesure de fournir le certificat d’entretien requis, le bailleur a le droit de déduire les frais d’entretien du dépôt de garantie.

L'importance de l'entretien régulier

Performance accrue

Un entretien régulier garantit que votre appareil fonctionne de manière optimale, ce qui se traduit par une meilleure performance énergétique. Cela peut se traduire par des économies sur les coûts énergétiques et une réduction de l’empreinte carbone.

Sécurité avant tout

Les chaudières défectueuses, ou présentant un défaut d’entretien, peuvent représenter un danger potentiel. L’entretien annuel permet de détecter et de prévenir les problèmes de sécurité, assurant ainsi la protection des locataires.

Durée de vie prolongée de l'équipement

Une chaudière correctement entretenue a une durée de vie plus longue. Cela peut éviter des coûts importants liés au remplacement prématuré de l’équipement.

Le rôle du locataire dans l'entretien de la chaudière

Bien que la responsabilité principale de l’entretien annuel incombe au propriétaire, le locataire a un rôle à jouer dans le processus. Il est important de coopérer avec le propriétaire en facilitant l’accès à la chaudière lors des visites d’entretien. De plus, le locataire doit signaler toute anomalie ou problème éventuel entre les entretiens planifiés.

En quoi consiste l'entretien d'une chaudière gaz ?

L’entretien annuel d’une chaudière gaz se divise en deux phases distinctes. Initialement, le plombier-chauffagiste examine minutieusement l’équipement ainsi que le conduit d’évacuation des fumées. Durant cette inspection, il prodigue des conseils relatifs à l’utilisation adéquate de la chaudière, suggère des améliorations éventuelles, voire évoque la pertinence d’une éventuelle substitution de l’appareil.

La révision d’une chaudière gaz

Le chauffagiste professionnel chargé de l’entretien annuel entame le processus par une évaluation globale de l’état de la chaudière. Il démonte son capot, effectue une inspection visuelle, nettoie les brûleurs, et affine les réglages. Les performances énergétiques et les émissions de polluants atmosphériques font l’objet d’une évaluation, suivie de la mesure du taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant pour éliminer tout risque potentiel.

Le ramonage du conduit de fumée 

La seconde phase concerne le ramonage du conduit de fumée de la chaudière gaz. Cette opération vise à améliorer le tirage en réduisant l’encrassement du conduit. Un tirage défaillant peut entraîner une surconsommation énergétique, tandis que l’absence de ramonage accroît le risque d’incendie, suscitant éventuellement le refus de la compagnie d’assurance de prendre en charge un sinistre en cas de non-respect des obligations.

Pour les chaudières dites « étanches, » souvent à condensation, une simple inspection visuelle suffit. Leur parfaite étanchéité élimine la nécessité du ramonage.

L’entretien d’une chaudière au fioul

L’entretien annuel concerne également les chaudières au fioul. Le technicien inspecte les brûleurs, le gicleur, et l’accroche-flamme. Il nettoie les filtres et procède au ramonage du conduit d’évacuation des fumées.

L’entretien d’une chaudière collective : Qui paie, locataire ou propriétaire ?

En cas de chaudière collective dans un immeuble, c’est le propriétaire ou le syndicat de copropriété qui prend en charge les frais d’entretien. Le coût attribuable au locataire est inclus dans la provision sur charges, payée mensuellement en même temps que le loyer.

Coût d'un Contrat d'Entretien Annuel et Obligations Légales

Le tarif d’un contrat d’entretien annuel débute à partir de 100 €, et diverses options sont disponibles, allant des contrats simples aux formules plus complètes. Ce contrat inclut une visite annuelle obligatoire, des déplacements illimités, la prise en charge des pièces d’usure et des composants majeurs, ainsi que le ramonage du conduit. Un contrat de maintenance, bien que non obligatoire, offre également un service de dépannage et peut couvrir le remplacement des pièces.

En ce qui concerne la législation, bien que le législateur impose l’entretien annuel, il n’y a pas de sanctions pénales en cas de non-respect de cette obligation. Cependant, il est fortement recommandé de prouver le respect de cette obligation vis-à-vis du propriétaire et de l’assurance. Si un locataire ne procède pas à l’entretien, le bailleur peut retenir le coût de l’entretien sur le dépôt de garantie. De plus, en cas d’incident lié à une chaudière mal entretenue, l’assureur peut refuser d’indemniser le sinistre.

Obligations à l’Entrée du Locataire et Attestation d’Entretien

Lorsqu’un locataire emménage, le bailleur est tenu de fournir un logement conforme aux normes de sécurité, de confort, et d’équipement, incluant les dispositifs de chauffage, dont la chaudière. Durant l’état des lieux, le locataire doit expressément demander au bailleur de prouver que l’entretien de la chaudière gaz a été effectué avant son arrivée, en fournissant la dernière attestation d’entretien. Cette attestation doit comporter des informations telles que le nom et l’adresse du client, l’adresse de l’installation, les détails sur la chaudière, les dates des dernières opérations d’entretien et de ramonage, l’identification de la société ayant réalisé la visite, les résultats des mesures, et l’évaluation du rendement de la chaudière.

En conclusion, bien que l’entretien annuel de la chaudière soit principalement la responsabilité du propriétaire, les locataires ont un rôle à jouer dans la préservation de la sécurité et de l’efficacité énergétique de leur logement. La communication ouverte entre les deux parties est essentielle pour assurer le bon fonctionnement de la chaudière et le confort optimal des locataires.

Est-ce que l’entretien de la chaudière est obligatoire ?

L’obligation légale d’entretenir la chaudière s’applique indistinctement, que celle-ci fonctionne au gaz, au fioul ou au charbon. Conformément à la loi n°2009-649 du 9 juin 2009, cette exigence concerne les chaudières dont la puissance se situe entre 4 et 400 kW, imposant un entretien annuel, quel que soit le type de combustible utilisé. Cette obligation, instaurée principalement pour des raisons de sécurité, vise à prévenir les risques associés à une chaudière mal entretenue, tels que les fuites de monoxyde de carbone, les intoxications, les risques d’incendie, ainsi que les pannes et dysfonctionnements divers, au bénéfice des occupants du logement.

Quand faire l’entretien de la chaudière ?

Vous devez réaliser l’entretien annuel de la chaudière par un professionnel certifié une fois par an. Il est recommandé de s’en occuper dès l’arrivée des beaux jours, période où le système de chauffage est moins sollicité. Cela permet d’anticiper la saison froide et de prévenir d’éventuelles pannes de chaudière en plein hiver.

Réparation de la chaudière : locataire ou propriétaire ?

La législation stipule que le propriétaire est tenu de fournir un logement décent doté d’installations en bon état de marche, incluant un système de chauffage tel qu’une chaudière. En conséquence, le propriétaire doit prendre en charge toute grosse réparation ou remplacement de l’appareil.

Qui doit payer l’entretien de la chaudière ?

Dans le contexte d’une location, la responsabilité de l’entretien et des réparations mineures de la chaudière revient au locataire, à moins que les termes du bail ne spécifient que cette obligation incombe au propriétaire du logement ou que les coûts soient inclus dans les charges.

EXCLU WEB : 30,00€ de remise sur votre contrat d'entretien

Votre contrat d’Entretien Chaudière Gaz BENEFI’S à 11,66€/mois la 1ère année au lieu de 14,16€/mois !