Les chaudières à condensation : qu’est-ce que c’est ?

04/06/2018 - Installation / Remplacement

Aujourd’hui la chaudière à condensation devient la technologie de chauffage gaz obligatoire dans une majorité des cas de remplacement (1). Vous avez peut-être déjà entendu ce terme, mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Comment ça marche ? En quoi est-ce que ce type de chaudière diffère des basses températures ? Et surtout pourquoi est-ce devenu obligatoire ? Vous trouverez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur le sujet en réponse à ces questions fréquemment posées.

 

Le fonctionnement de la technologie à condensation

Une chaudière à condensation utilise l’énergie contenue dans la vapeur d’eau des fumées de combustion afin de réchauffer l’eau alors qu’une chaudière classique rejette ces fumées sans s’en servir.

Et plus concrètement ?

Je démarre ma chaudière : elle va utiliser un combustible comme du gaz ou encore du fioul pour chauffer de l’eau. La combustion de cette énergie aura émis des fumées.

 

L’eau chaude va alors partir dans mon circuit de chauffage et en faire le tour. Lorsqu’elle reviendra dans la chaudière, l’eau sera plus froide.

 

Pour réchauffer cette eau, la chaudière à condensation va utiliser en priorité la vapeur d’eau précédemment émise dans les fumées de combustion. Elle finira de réchauffer l’eau avec le combustible qui produira à nouveau des fumées, l’eau repart et ainsi de suite.

Les avantages pour votre foyer

Les chaudières à condensation présentent l’avantage d’utiliser moins d’énergie pour produire plus de chaleur. Cette technologie vous permet donc, par définition, d’avoir une chaudière avec un meilleur rendement et donc plus de performance. Ce rendement dépasse les 100% alors que votre consommation d’énergie diminue de près de 30%.

 

Vous profitez par conséquent d’un chauffage de qualité et d’un confort optimal avec une température idéale tout en diminuant vos factures d’énergie. C’est également une valorisation de votre logement si vous souhaitez le louer ou le vendre.

Une obligation en cas de remplacement

Les règlements écoconception (2) fixent des exigences de performance énergétique afin de bannir du marché européen les modèles les moins performants. Les chaudières basses températures sont par conséquent condamnées dans une majorité des cas (1).

 

La chaudière à condensation devient donc à minima une obligation en termes de performance énergétique dans un esprit de respect de l’environnement. Bien sûr ce n’est pas le seul choix qui s’offre à vous : par exemple des solutions solaires sont également envisageables.

 

Pour faciliter ce type de remplacement pour les particuliers, l’Etat a développé des aides financières pour l’installation de chaudière Haute Performance Energétique (HPE) (3) comme le crédit d’impôt, cliquez ici pour plus d’informations.

Vous avez encore des questions ? Profitez d’un rendez-vous personnalisé et d’un devis gratuit concernant l’installation de votre chaudière condensation.

Prendre RDV

(1) Installation d’une chaudière basse température possible uniquement si votre logement est raccordé à un conduit collectif VMC gaz, « Shunt », conduits dit « Alsace » et conduits pour alvéole technique gaz

(2) Règlements 813 et 814 / 2013 de la commission européenne du 2 août 2013.

(3) Une chaudière HPE signifie Haute Performance Energétique. Cela implique que son ETAS soit supérieure ou égale à 90% pour une chaudière gaz. L’ETAS signifie Efficacité Energétique Saisonnière : cela qualifie en % le niveau de rendement des chaudières. Cette donnée est calculée sur l’intégralité de son cycle de chauffe, sur une année complète. Cette méthode de calcul permet de comparer les chaudières entre elles et d’aider les consommateurs à choisir les appareils les plus respectueux de l’environnement et les plus performants.