Chaudière basse température : comment ça marche ?

10/08/2020 - Installation / Remplacement

Ça y est, c’est décidé, vous vous lancez dans l’installation d’une nouvelle chaudière. Vous disposez d’un conduit d’évacuation collectif ou individuel de plus de 10 mètres de hauteur ? La chaudière basse température est la solution adaptée à votre situation ! Comment fonctionne-t-elle ? Peut-elle être installée dans tous les logements ? Cet article répondra à toutes vos questions.

 

Principe de fonctionnement de la chaudière basse température

Le fonctionnement d’une chaudière type basse température, aussi appelée bas NOx, est le même que celui d’une chaudière à condensation … à une différence près tout de même ! La chaudière basse température n’utilise pas la technologie dite de condensation. Cela rend cette chaudière moins performante que les chaudières à condensation, mais également moins chère et adaptable aux installations ou la chaudière à condensation ne peut pas être installée. L’efficacité de ces chaudières sera d’autant meilleure que la température de l’eau de chauffage sera proche de 35 à 50 °C.

Chauffer à basse température l’eau du circuit de chauffage permet de faire jusqu’à 15% d’économies d’énergie par rapport à un modèle de chaudière classique.

Cependant, ces économies seront optimales uniquement si votre logement est équipé d’émetteurs de chauffage basse température comme un plancher chauffant ou radiateur basse température.

Les chaudières basse température sont généralement associées à un thermostat pour la régulation de la température de votre logement en fonction de vos besoins et de la température extérieur. Une sonde thermostatique est placée à l’extérieure de votre habitation pour transmettre l’information de la température jusqu’à la chaudière. Cette dernière adaptera sa mise en route ou sa mise en veille pour vous assurer une chaleur constante dans votre maison.

La chaudière basse température peut fonctionner au gaz naturel, gaz propane ou fioul.

Les avantages et inconvénients de l’appareil

La chaudière basse température comporte de nombreux avantages :

  • Elle détient un bon rapport entre son prix d’achat et son rendement de 90% ;
  • Elle permet de faire des économies d’énergie lorsqu’elle est reliée à un plancher chauffant ou des radiateurs basse température ;
  • Les gaz qu’elle rejette sont faibles en NOx. Elle est donc plus respectueuse de l’environnement ;
  • Au quotidien, elle est simple d’utilisation ;
  • Son installation est facile et rapide.

 

Mais sous ses airs de chaudière parfaite, elle a aussi quelques inconvénients :

  • Son prix d’achat : comptez entre 2000 et 4500 euros installation incluse;
  • La performance de la chaudière sera limitée si vous ne disposez pas d’émetteurs basse température.
  • Son installation est limitée à certains types de logements collectifs selon la réglementation actuelle.

Les règlementations en vigueur

L’installation des chaudières basse température qui rejettent ses résidus de combustion dans les logements sont interdites. Pourquoi ? Elles ne respectent pas les critères mis en place par la Directive Européenne Ecoconception concernant le rendement global minimum de 86% imposé pour tous les modèles de chaudières. Leur pose est autorisée uniquement :

–        Dans le cadre d’un remplacement de chaudière dans un logement collectif disposant d’un accès à un conduit de fumée collectif.

–        Dans le cas d’un remplacement de chaudière dans un logement individuel avec un conduit de plus de 10m de haut.

Si vous devenez le propriétaire d’une chaudière basse température, vous avez l’obligation d’effectuer une visite d’entretien annuel et ramoner le conduit de cheminée 2 fois par an.

Bon à savoir : si votre chaudière évacue ses fumées par un système ventouse, vous êtes exempté de ramonage.

Les chaudières basse température sont-elles éligibles aux aides de l’Etat ?

Selon les critères établis par la Directive Européenne Ecoconception en 2015, seules les chaudières ayant un rendement égal ou supérieur à 92% sont éligibles aux aides et primes de l’Etat.

La chaudière basse température, ayant un rendement inférieur à 90%, elle ne bénéficie pas d’aide ou prime pour financer son installation.

L’alternative gagnante : la chaudière à condensation

Vous ne pouvez pas installer de chaudière basse température chez vous à cause des réglementations ? Pas de panique ! La chaudière gaz à condensation est la solution idéale pour chauffer votre logement et produire de l’eau chaude sanitaire à basse température. Comment ? En utilisant les calories libérées lors de la combustion d’énergie et situées dans les fumées qui en résultent. Sa technologie permet de chauffer l’eau de votre circuit de chauffage tout en baissant votre consommation de combustible. Elle permet donc de faire encore plus d’économies d’énergie tout en gardant une puissance de chauffe élevée.

Son petit plus ? Elle peut fonctionner au gaz, au fioul, au bois, aux granules et même au solaire lorsqu’elle est associée à des panneaux solaires thermiques.

Voici un comparatif entre la chaudière basse température et la chaudière condensation :

 

Type de chaudièreBasse Température Bas NOxCondensation
Type d’habitationAppartementAppartement / Maison
Évacuation des fuméesVMC / Shunt /

Conduit de plus de 10ml

Ventouse / Cheminée tubée
Température des fumées150 / 200°C50°C
Rendement90%100 / 110%
EmplacementMurale / SolMurale / Sol
EnergieGaz / FioulGaz / Fioul / Bois / Granules / Solaire
EntretienEntretien et

2 ramonages par an

Entretien annuel
PrixEntre 1500 et 3000 eurosEntre 2500 et 6000 euros

 

La chaudière à condensation s’adapte à tous type de logement et son installation est rapide. Cependant, son coût est plus élevé que celui d’une chaudière basse température.

Bon à savoir : la chaudière à condensation est éligible aux aides de l’Etat puisque son rendement est supérieur à 92% et son efficacité énergétique saisonnière (Etas) est égale ou supérieure à 90% en fonction du modèle choisi.

 

De nouvelles solutions pour votre logement collectif !

De nouveaux produits, notamment de la marque Saunier Duval, sont apparues fin 2019. En effet, les chaudières Saunier Duval de la gamme HFLEX (Themafast Condens HFLEX et Themaplus Condens HFLEX) permettent d’installer des chaudières à condensation même si vous êtes raccordé à un conduit collectif ! Vous pouvez ainsi bénéficier de la performance de la condensation même en appartement, et sans avoir de besoin de faire rénover toute la copropriété.

Nos experts à votre écoute

Vous souhaitez plus d’informations sur les prix d’achat et d’installation des chaudières basse températures ou à condensation ? Contactez dès maintenant un de nos conseillers qui répondra à toutes vos questions et vous enverra un devis en ligne gratuit !

Être rappelé gratuitement

Photos iStock