Comment fonctionne une chaudière gaz classique ?

27/08/2020 - Installation / Remplacement

Les chaudières dites « classiques » ne sont plus commercialisées depuis septembre 2018. La chaudière est l’appareil le plus installé par les ménages français pour chauffer leur logement et produire de l’eau chaude sanitaire. Comment la chaudière classique au gaz fonctionne ? Vous avez besoin de remplacer votre équipement et recherchez une alternative à la chaudière classique ? Voici nos explications.

 

La chaudière gaz standard : comment ça marche ?

Une chaudière classique au gaz est un système qui produit du chauffage uniquement ou du chauffage et de l’eau chaude sanitaire : c’est ce qu’on appelle une chaudière double service. Il existe des modèles de chaudières murales adaptés aux petits espaces et des modèles au sol dotés d’une puissance plus importante pour répondre aux besoins d’une grande famille. Les chaudières classiques peuvent fonctionner au gaz naturel ou gaz propane, au fioul, au bois, aux granules et à l’électricité. Les modèles les plus répandus étant les chaudières au gaz ou au fioul.

Bon à savoir : les chaudières fioul sont vouées à disparaître dans les années à venir. Plusieurs évolutions de la loi interdisent au fur et à mesure l’installation des chaudières fioul, sans compter sur le prix du fuel qui ne s’arrête pas d’augmenter ces dernières années. Nous vous conseillons donc d’investir dans une chaudière fonctionnant au gaz, ou même dans une pompe à chaleur en remplacement de votre chaudière au fioul.

 

Avant de produire de la chaleur pour votre maison, le fonctionnement de la chaudière gaz standard passe par plusieurs étapes :

 

1.      La chaudière est reliée au réseau électrique pour sa mise en route ;

2.      Le gaz arrive jusqu’à la chaudière depuis le réseau de gaz ou une citerne enterrée dans votre jardin ;

3.      La combustion du gaz produit de la chaleur ;

4.      La chaleur est transmise à de l’eau ou un liquide caloporteur ;

5.      L’eau est ensuite envoyée jusqu’aux radiateurs par le circuit de chauffage ;

6.      Les radiateurs émettent de la chaleur aux différentes pièces de votre maison ;

7.      Certaines chaudières sont combinées avec un thermostat pour réguler la température du logement.

Bon à savoir : la chaudière classique fonctionne en circuit fermé : le liquide qui chauffe les radiateurs est renvoyé vers la chaudière pour être de nouveau chauffé.

 

Les chaudières classiques peuvent produire de l’eau chaude sanitaire de 3 façons différentes :

 

  • Instantanément / à la demande : dans ce cas, il faut attendre quelques minutes avant d’obtenir de l’eau chaude.
  • Par accumulation via un ballon d’accumulation de 1 à 10 litres situé dans la chaudière. La taille de ce ballon varie en fonction du modèle de votre chaudière.
  • Via un ballon d’eau chaude couplé à votre chaudière. Ce ballon d’eau chaude peut contenir jusqu’à 500 litres d’eau pour répondre aux besoins des grandes familles.

Les composants d’une chaudière gaz standard

Les composants de la chaudière classique assurent le bon fonctionnement de l’appareil, la production d’un chauffage de qualité et garantissent, également, votre sécurité :

 

  • Le brûleur est l’élément principal de la chaudière. Il sert à la combustion du gaz et donc, la production de chaleur ;
  • Le corps de chauffe permet de transmettre la chaleur à l’eau ;
  • Le circulateur permet de faire circuler l’eau dans le circuit de chauffage ;
  • Un échangeur à plaque pour les chaudières produisant de l’eau chaude sanitaire.

Bon à savoir : La pression est généralement réglée entre 1 et 1.5 bar. Une chaudière ne peut pas fonctionner correctement si sa pression est trop basse. Pour que l’eau du circuit de chauffage puisse accéder aux étages de votre maison, la pression devra être plus élevée en fonction de la hauteur de votre maison (la pression chute de 1 bar pour 10 mètres de dénivelé).

 

  • La soupape de sécurité absorbe l’excès de pression de la chaudière. Si la température est trop élevée, la soupape s’ouvre pour évacuer l’excédent d’eau du circuit de chauffage ;
  • Le disconnecteur permet de contrôler le sens de circulation de l’eau du circuit de chauffage grâce à des clapets anti-retour ;
  • Les fumées produites lors de la combustion de gaz sont évacuées par une cheminée ou une ventouse.

Vous pouvez installer un thermostat sur votre chaudière afin de maîtriser la température de votre logement à un prix compris entre 150 et 250 euros. Si ce n’est pas possible, vous pouvez équiper vos radiateurs de régulateurs thermostatiques pour contrôler leur température.

Si l’un ou plusieurs de ces composants est défectueux, ils peuvent entraîner une panne. Pour éviter une telle situation, faites appel à votre chauffagiste pour effectuer un entretien régulier du système de votre chaudière.

Bon à savoir : Garanka propose des contrats d’entretien au prix de 9,76 euros TTC/mois soit 117.15 euros/an.

Chaudière gaz classique ou chaudière gaz condensation : quelles différences ?

Sur le marché des systèmes de chauffage, il existe différents modèles de chaudières : classique, basse température, micro-cogénération ou encore les chaudières à condensation. Ce dernier modèle est le plus installé dans les foyers français. Quelles différences avec une chaudière classique ?

  • Le fonctionnement : à la différence d’une chaudière classique, les chaudières à condensation récupèrent les calories situées dans les fumées produites lors de la combustion de gaz. Ce système permet de récupérer une source de chaleur supplémentaire pour chauffer l’eau du circuit de chauffage ;

Bon à savoir : La chaudière gaz à condensation permet de faire jusqu’à 35% d’économies sur votre consommation d’énergie par rapport à une chaudière classique.

  • Le rendement de la chaudière à condensation est supérieur à 100% tandis que celui de la chaudière standard est compris entre 80 et 90%.
  • Le prix d’achat d’une chaudière à condensation est plus élevé mais elle détient un meilleur rapport qualité/prix qu’une chaudière standard ;
  • L’installation des chaudières classiques et à condensation est simple et rapide. La chaudière à condensation a également besoin d’être raccordée à une évacuation des eaux usées pour évacuer les condensats ;

Bon à savoir : Les chaudières classiques sont interdites à la vente depuis septembre 2018.  Les chauffagistes n’installent donc plus ce type de chaudières dans les logements individuels ou collectifs. Elles ont été remplacées par les chaudières à condensation pour toutes les habitations à l’exception de certains appartements qui nécessitent une chaudière de type basse température.

  • Le système de la chaudière à condensation est plus respectueux de l’environnement car les fumées qu’elle rejette contiennent moins de gaz à effet de serre. Elle consomme également moins de combustible qu’une chaudière classique.

Bon à savoir : L’Etas (Efficacité énergétique saisonnière) d’une chaudière à condensation est égal ou supérieur à 92%. Celui d’une chaudière classique est de 70%.

Remplacer sa chaudière : les aides de l’Etat

Pour bénéficier des aides de l’Etat, l’Etas de votre nouvelle chaudière gaz doit être égale ou supérieur à 90%. Avec un Etas de 70%, la chaudière classique n’est donc pas éligible aux primes de l’Etat. Mais la chaudière à condensation si ! Voici les subventions auxquelles vous pouvez prétendre pour l’installation d’une chaudière à condensation :

  • Ma Prime Rénov’ qui remplace le CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique) depuis 2020 ;
  • La prime « Coup de Pouce Chauffage » qui fait partie du dispositif des CEE (Certificat d’Economies d’Energie) ;
  • L’Eco-prêt à taux zéro pour financer des travaux énergétiques sans intérêt ;
  • La TVA à taux réduit pour l’achat des équipements nécessaires aux travaux d’installation ;
  • Les subventions de l’Anah pour aider les ménages très modestes à accéder à un chauffage de qualité ;
  • Le chèque énergie a pour premier objectif d’aider à payer les factures d’énergie mais aussi contribuer aux travaux d’installation ou de remplacement d’une chaudière ;
  • Les aides locales comme l’exonération de la taxe foncière ;

 

Testez dès à présent votre éligibilité aux aides grâce au simulateur Garanka :

Chargement...
Votre dernier revenu fiscal de référence ? ?
Nombre de personnes dans votre foyer ? ?
Votre zone d'habitation ?
Année de construction de votre habitation ?
Vous êtes ?
Type de logement ?
Type de résidence ?
Votre équipement actuel ?

Vous souhaitez plus d’informations?

Contactez dès maintenant nos conseillers pour connaitre quel modèle de chaudière est le plus adapté à vos besoins. Vous recevrez un devis en ligne gratuitement !

Prendre RDV

Photos iStock