Les normes d’installation de chaudières gaz en 2021

10/12/2020 - Installation / Remplacement

Ventilation d’une chaudière gaz : les obligations à respecter

 

bouche-aeration

En fonction du modèle de votre chaudière et de la technologie utilisée par cette dernière, plusieurs types de ventilations peuvent être installées :

 

LA CHAUDIÈRE VENTOUSE

Une chaudière gaz à condensation (aussi appelée chaudière ventouse) évacue ses fumées par un conduit double flux. Il prélève l’air nécessaire à la combustion à l’extérieur du logement et évacue les fumées vers l’extérieur du logement également. Ce type de conduit est étanche et ne nécessite pas de de ventilation spécifique.

 

LES CHAUDIÈRES RACCORDÉES A UN CONDUIT DE CHEMINÉE

Une chaudière raccordée à un conduit de cheminée doit posséder une entrée d’air depuis l’extérieur de la maison ou prélever l’air à l’intérieur du logement selon les contraintes de votre logement et du modèle de votre appareil.

Bon à savoir : Si l’air est prélevé à l’intérieur de l’habitation, vous devez vous assurer que l’air y circule bien et le renouveler quotidiennement en aérant chaque pièce.

 

LA CHAUDIÈRE DITE « VMC GAZ »

Une chaudière VMC gaz (Ventilation Mécanique Contrôlée) puise l’air à l’intérieur de votre habitation. Les fumées seront évacuées par un conduit qui les aspire pour les diriger à l’extérieur du logement : c’est le système VMC.

Bon à savoir : Ce type de ventilation est principalement installé dans les logements collectifs qui ne peuvent pas bénéficier d’un système ventouse.

Il est obligatoire de respecter ces règles pour assurer votre sécurité et le bon fonctionnement de la chaudière. Il est également important de bien nettoyer les bouches d’aération de votre logement pour que l’air y entre facilement.

Bon à savoir : Pour une bonne circulation de l’air, il doit toujours y avoir un espace de 1 cm minimum sous chaque porte de votre logement.

Canalisations de gaz : quelles sont les règles à suivre ?

canalisation-chaudiereUne installation de chaudière gaz doit être réalisée dans le respect des normes et réglementations en vigueur imposées par l’arrêté du 2 août 1977 sur les matériaux des installations de gaz et leurs canalisations. Il existe différents types de canalisations pour installer une chaudière gaz :

  • Canalisations en élévation, c’est-à-dire, installées le long d’une paroi, en hors-sol ou hors-bâti ;
  • Tuyauteries enterrées dans le sol ;
  • Tuyauteries incorporées aux éléments du bâtiment c’est à dire dans un élément du bâti (sols ou murs).

 

Le matériau de ces canalisations a également son importance en fonction du type de votre logement : individuel ou collectif. Voici les 4 matériaux les plus utilisés pour les canalisations d’une chaudière :

  • Le cuivre
  • L’acier
  • Le polyéthylène
  • Les kits de tuyaux onduleux pliables en acier inoxydable (PLT)
MATÉRIAU CANALISATION INSTALLATION AUTORISÉES TYPE DE LOGEMENT
Canalisation en cuivre –        Élévation

–        Enterrées

–        Incorporées

Individuel et collectif
Canalisation en polyéthylène –        Enterrées

–        En élévation sous certaines conditions

Individuel et collectif
Canalisation en acier –        Élévation

–        Enterrées

–        Incorporées

Collectif
Canalisation en tuyaux onduleux pliables en acier inoxydable (PLT) –        Élévation

–        Enterrées

–        Incorporées

Individuel

 

Bon à savoir : La pose de canalisation en plomb est autorisée uniquement lors du dépannage d’une chaudière.

Terminal d’évacuation et distances de sécurité

distance-terminal-evacuation-chaudiereLes chaudières gaz à condensation doivent évacuer leurs fumées de combustion par l’intermédiaire d’un conduit étanche comme expliqué précédemment. Le chauffagiste installera donc un terminal extérieur pour évacuer les gaz de votre chaudière à l’extérieur de votre maison ou appartement. Il est impératif de respecter certaines distances de de sécurité pour la pose de ce terminal afin d’éviter de l’endommager ou que les fumées évacuées ne rentrent dans votre logement :

Le système ventouse peut-être posé au mur (ventouse horizontale) ou sur le toit (ventouse verticale) et à bonne distance de certains éléments extérieurs de votre logement :

  • Un espacement de 60 cm entre le terminal d’évacuation extérieur et tout orifice d’air ;
  • 30 cm entre le terminal et le niveau de votre toiture ;
  • 30 cm sous un balcon ;
  • 40 cm entre l’évacuation et un ouvrant (portes, fenêtres, etc.) ;
  • 15 cm entre le terminal et un angle de mur à 90° ;
  • Installer une protection sur les systèmes situés à moins de 180 cm du sol.

Des règles d’installation pour chaque pièce de votre logement

Chaudières Frisquet gaz à condensationIl est possible d’installer une chaudière gaz à condensation dans différentes pièces de votre logement : cuisine, cave, salle de bain, buanderie et même un placard ! Cependant, quelques règles doivent être respectées :

 

DANS LA SALLE DE BAIN

Cette pièce humide peut endommager votre appareil et donc avoir un impact négatif sur ses performances. Il peut également y avoir un risque d’électrocution. Il est donc impératif de respecter la norme électrique 15-100 : votre chaudière ne peut pas être installée au même endroit que votre douche ou baignoire. Vous pourrez l’installer à plus de 60 cm de ces éléments.

 

DANS UN PLACARD

La chaudière gaz à condensation est peu encombrante et peut être facilement dissimulée dans un placard : pratique pour les petits logements ! Il est tout de même conseillé de laisser un espace de 5 cm de chaque côté de la chaudière pour permettre au chauffagiste d’effectuer la visite d’entretien annuel dans les meilleures conditions possible.

Bon à savoir : Il est déconseillé d’installer une chaudière dans une chambre à cause du bruit émis par l’appareil et pour préserver votre santé au cas où l’appareil émettrait du monoxyde de carbone.

Le certificat de conformité de votre chaudière gaz

certificat-cnformite-chaudiereLe certificat de conformité de votre chaudière permet de garantir une installation selon la réglementation en vigueur par son installateur. Toute chaudière doit être contrôlée avant sa mise en service.

Le certificat de conformité rassemble les informations suivantes :

  • Le type d’installation à certifier : votre chaudière ;
  • La description des travaux effectués pour l’installation de votre chaudière ;
  • L’organisme qui s’est chargé de la certification (Qualigaz, Dekra ou Copraudit) ;
  • Le numéro d’identification du certificat ;
  • Les labels de votre installateur ou de l’entreprise qui a effectué les travaux.

Le certificat est délivré dès la fin des travaux si votre installateur est un professionnel du gaz. Dans le cas contraire, c’est un technicien d’un des organismes agréés qui validera la conformité de votre installation.

Bon à savoir : Si la demande de certificat de conformité n’est pas faite, votre appareil ne pourra pas reconnue par votre fournisseur d’énergie (dans le cas d’une chaudière neuve).

Certifications et qualifications de votre installateur

chauffagiste-certifie-installation-chaudierePlusieurs certifications peuvent être données à un chauffagiste afin de reconnaître son savoir-faire en matière d’installation de système de chauffage au gaz. Leur but ? Vous assurer des travaux d’installation de qualité et réalisés dans le respect des réglementations actuelles. Les professionnels certifiés par ces labels sont reconnus par l’Etat et ont suivi des formations sur l’installation de chaudière gaz et leurs normes. Voici la liste des certifications et labels détenus par les chauffagistes et plombiers Garanka :

  • RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)
  • Professionnel du Gaz
  • Qualibat
  • Qualigaz

2021 : La nouvelle réglementation thermique à appliquer

Famille-logement-individuelAprès avoir déclaré la fin du chauffage au fioul, le Ministère de la Transition Energétique a confirmé la fin progressive du chauffage au gaz dans les logements individuels neufs le 25 novembre dernier avec la mise en place d’une nouvelle règlementation : la RE2020. L’objectif ? Réduire la consommation d’énergie des ménages français de 30% en commençant par les logements individuels neufs. Le seuil maximal d’émission de CO2 sera de 4kg/m2 par an. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur durant l’été 2021.

Bon à savoir : Les logements collectifs neufs seront concernés par cette mesure à partir de 2024.

Cette nouvelle règlementation incitera donc les Français à installer un système de chauffage plus performant et plus respectueux de l’environnement (le gaz étant une énergie fossile). Les appareils tels que les pompes à chaleur et les systèmes de chauffage au bois ou solaire seront donc à privilégier.

Nos experts à votre écoute

Vous souhaitez plus d’informations sur les normes et réglementations actuelles pour l’installation d’une chaudière ? Nos équipes répondent à toutes vos questions et vous envoient un devis à la demande gratuitement.

Demander un devis

Photos Garanka & iStock