Les réglages de base pour ma chaudière

07/01/2019 - Systèmes de chauffage

Les réglages à réaliser sur son installation de chauffage peuvent parfois paraître complexes. Pour mieux comprendre comment optimiser le fonctionnement de sa chaudière en profitant d’un confort optimal et en réalisant des économies d’énergie, nous pouvons vous donner quelques conseils pour bien régler :

 

Régler la température d’eau chaude sanitaire

Si la température indiquée sur votre chaudière est trop basse, vous le ressentirez immédiatement. En effet, lorsque vous prenez une douche, l’eau aura tendance à ne pas être assez chaude à votre goût même en poussant le robinet d’eau chaude à son maximum.

 

En règle générale, la température doit être réglée autour de 50°C. C’est un bon compromis entre consommation d’énergie, confort et dégraissage de votre vaisselle.

 

Bien entendu, chaque degré supplémentaire entrainera une consommation d’énergie et donc une facture plus élevée. L’important est donc de trouver la température juste pour votre confort.

 

Ce réglage peut s’effectuer directement sur votre chaudière, en général à l’aide de boutons + et -.  Sur certains modèles de chaudières équipées de thermostats d’ambiance, ce réglage peut être déporté sur le boitier du thermostat.

Régler la température d’eau pour le système de chauffage

L’autre réglage important est la température de l’eau qui circule dans le système de chauffage. En général, on remarque qu’elle est mal réglée en période de grands froids car on n’arrive pas à atteindre la température ambiante souhaitée dans le logement.

 

Il existe 2 possibilités pour régler la température de l’eau dans votre circuit de chauffage :

  • Vous n’avez pas de sonde de température extérieure
  • Vous avez une sonde extérieure

Pour une installation sans sonde extérieure

L’autre réglage important est la température de l’eau qui circule dans le système de chauffage. En général, on remarque qu’elle est mal réglée en période de grands froids car on n’arrive pas à atteindre la température ambiante souhaitée dans le logement.

 

Pour une installation avec sonde extérieure

Dans ce cas, il n’est généralement pas possible pour un utilisateur de modifier la température de l’eau circulant dans les radiateurs ou le plancher chauffant. Ce réglage est réservé au professionnel (technicien, chauffagiste, plombier).

 

Au lieu de régler directement la température, votre prestataire agira sur un réglage permettant de faire le lien entre la température extérieure et la température de l’eau dans votre circuit de chauffage.

 

Choisir le bon réglage

Les températures d’eau conseillées en plein hiver dépendent du type d’installation que vous possédez. Voici à titre indicatif, les températures conseillées :

  • 35 °C pour un plancher chauffant
  • 45°C pour des radiateurs basse température (chaleur douce)
  • Entre 55 et 60°C pour des radiateurs moyenne température
  • Entre 70 et 75°C pour des radiateurs haute température

Concernant le plancher chauffant, il est important de ne pas dépasser les 50°C au risque de détériorer votre équipement.

 

Pour savoir, quel type de radiateurs vous possédez, il faut observer plusieurs caractéristiques :

  • Le matériau de votre radiateur : un radiateur en fonte est basse température
  • La taille de vos radiateurs : plus il est petit plus la température de l’eau devra être élevée pour chauffer votre pièce.

Lorsque le printemps arrive, vous pouvez diminuer ces températures afin de consommer moins. Pendant l’été, n’oubliez pas de passer votre chaudière en mode eau chaude seul afin de ne plus chauffer l’eau de votre système de chauffage.

 

Régler la pression de sa chaudière

La pression exercée sur l’eau constitue la raison pour laquelle l’eau se déplace dans les tuyaux. En règle générale, la pression de la chaudière doit être comprise entre 1 et 1,5 bar. Il existe cependant des exceptions à cette règle : selon le modèle de la chaudière (vérifier sur la notice du constructeur) et selon la hauteur de la maison / le nombre d’étages. En effet, plus l’eau a de distance à parcourir verticalement, plus il faut de pression pour arriver à l’y propulser.

 

Le manomètre de votre chaudière vous permettra de vérifier la pression de votre circuit de chauffage. Il peut prendre la forme d’un petit appareil de forme ronde sur la surface de votre chaudière présentant un cadran avec des aiguilles ou être sous forme électronique et visible sur l’écran de votre chaudière. La pression s’exprime en « bar ».

 

Si la pression est inférieure à 1 bar, cela signifie que la pression d’eau de votre circuit est trop faible. Pour y remédier, il va falloir remettre de l’eau grâce à un robinet qui se trouve en général en dessous de votre chaudière.

Régler son thermostat

Un thermostat est un appareil complémentaire à votre système de chauffage (chaudière, pompe à chaleur) qui va ordonner à votre équipement de fonctionner jusqu’à ce que la température ambiante atteigne la température choisie sur le thermostat.

 

La plupart des modèles récents possèdent une fonction de programmation. Ils permettent de réaliser des ajustements pour adapter votre température à votre quotidien : diminuer la température pendant les périodes d’absence ou pendant la nuit.

 

Les températures recommandées sont :

  • Espaces de vie  (salon, cuisine, bureau) : 19 à 20°C
  • Salle de bain : 22°C en utilisation, 17°C le reste du temps
  • Les chambres : 16°C
  • Les chambres des nourrissons : entre 18 et 20°C
  • Pour les absences journalières : 16 °C
  • Pour les absences prolongée : 12 °C

Selon une étude de l’ADEME, réduire de 1°C le chauffage fait baisser votre consommation énergétique de 7% et inversement.

 

En complément et pour affiner la température, par exemple dans des pièces inhabitées, il est possible de régler les vannes thermostatiques sur 1 ou sur 2 pour éviter de chauffer pour rien.

Crédits photos Istock