Que choisir : une pompe à chaleur ou une chaudière à condensation ?

15/12/2020 - Installation / Remplacement

Ces deux types de systèmes de chauffage sont les plus plébiscités du moment. Ils sont tous deux éligibles aux aides de l’état et peuvent vous faire réaliser de belles économies sur votre facture d’énergie. Mais alors, quel système choisir ? Et surtout, en fonction de quels critères ? Nous tentons de vous résumer les différents points à prendre en compte lors de votre décision.

 

Focus sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Pourquoi faire le choix d’une pompe à chaleur ? Principalement, car c’est un système qui vous fera réaliser d’importantes économies d’énergie (mesurable grâce au coefficient de performance aussi appelé COP) avec un excellent rendement. En effet, la pompe à chaleur (PAC) va utiliser les calories contenues soit dans l’air extérieur de votre jardin (on parle alors d’aérothermie) soit les calories contenues dans le sol de votre jardin (on parle alors de géothermie).

 

Le système de la PAC, dont les éléments principaux sont l’unité intérieure, l’unité extérieure, le fluide frigorigène, le compresseur et le condenseur vont permettre de valoriser la chaleur récupérée à l’extérieure afin de chauffer l’eau qui va circuler dans vos tuyaux et chauffer vos émetteurs (radiateurs ou plancher chauffant).

 

Ce système qui utilise l’énergie renouvelable va fonctionner grâce à une alimentation électrique. Mais vos factures d’énergie seront tout de même considérablement en baisse car la pompe à chaleur consomme peu d’électricité.

Focus sur le fonctionnement d’une chaudière à condensation

La chaudière à condensation (gaz ou fioul) est peut-être le système de chauffage le plus connu à l’heure actuelle. Elle vous fera réaliser de belles économies d’énergie en comparaison de votre vieille chaudière tout en ayant un rendement bien plus intéressant. Pour comprendre pourquoi, on vous explique rapidement le fonctionnement d’une chaudière.

 

Une chaudière va brûler une énergie qui peut être dans la majorité des cas soit du gaz soit du fioul. En brûlant cette énergie, des fumées vont être émises. La chaleur produite va être utilisée pour réchauffer l’eau qui va ensuite circuler dans vos radiateurs. L’eau va chauffer tous vos radiateurs puis revenir froide à votre chaudière.

Quelle est la différence entre une chaudière à condensation et une chaudière classique ? La chaudière à condensation va récupérer encore plus de chaleur et d’énergie dans les fumées pour réchauffer l’eau de votre circuit de chauffage et utilisera par conséquent moins de gaz ou de fioul.

 

Une chaudière à condensation reste la plupart du temps moins économe en énergie qu’une pompe à chaleur. Mais alors, pour choisir l’une plutôt que l’autre ?

Focus sur les systèmes hybrides

Vous ne connaissez peut-être pas le principe de la pompe à chaleur hybride. Cela signifie que vous possédez une pompe à chaleur et une chaudière. La pompe à chaleur fonctionne la majeure partie du temps et la chaudière est uniquement là pour prendre la relève lorsque les températures extérieures sont trop faibles ou encore parfois pour la production d’eau chaude sanitaire.

Quels sont les différents éléments à prendre en compte dans son choix

Il y a plusieurs éléments importants qui vont vous permettre de vous décider. Nous vous détaillons les principaux éléments ci-dessous :

Vous habitez en appartement ou en maison ?

Vous l’aurez compris en lisant notre focus sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur, une pompe à chaleur fonctionne grâce à une unité extérieure. Cela signifie que vous aurez besoin d’un espace extérieur comme d’un jardin ou d’une cours afin de placer le module extérieur ainsi que des capteurs souterrains si vous optez pour de la géothermie.

 

Il sera donc dans la plupart des cas très compliqué voir impossible d’installer une pompe à chaleur en appartement.

Ainsi la chaudière à condensation est le plus souvent la réponse appropriée si c’est votre cas. Attention tout de même à vérifier que vous n’avez pas de conduits d’évacuation collectif (VMC gaz, shunt…) qui rendraient l’installation d’une chaudière à condensation également impossible. Il faudrait alors vous tourner plutôt vers des chaudières de type Bas Nox.

 

Vous avez accès au gaz de ville ou non ?

Si votre zone n’est pas desservie par le gaz de ville ou qu’il n’y a pas de possibilité de raccordement dans votre quartier car le réseau passe trop loin, la pompe à chaleur sera plus intéressante pour vous. En effet, les chaudières fioul ne sont plus conseillées car elles sont trop polluantes et elles ne sont donc plus supportées par les différentes aides de l’état (crédit d’impôt, prime coup de pouce…). Il est toujours possible d’installer une chaudière gaz en prévoyant la mise en place d’une cuve extérieur de propane.

 

Vous êtes dans un cas de rénovation ou une construction neuve ?

Dans le cas d’une construction neuve, vous pourrez faire le choix qui vous plaît le plus sans avoir d’autres critères à prendre en compte.

Concernant le cas de la rénovation, les chaudières à condensation sont dans la plupart des cas plus faciles à mettre en place que des pompes à chaleur ? Vous vous demandez pourquoi ? Car dans une maison déjà existante, il existe dans la plupart des cas déjà une chaudière. Il suffira alors de venir la remplacer par un modèle à condensation en adaptant l’évacuation mais en n’ayant pas à changer le reste du système.

 

Dans le cas d’une pompe à chaleur (PAC), c’est la plupart du temps tout à fait possible mais il faudra tout de même vérifier certains points. En effet, il va falloir installer une unité extérieure. Il faut que votre jardin lui offre un emplacement propice qui vous permette de ne pas être gêner par son bruit. Il faut pouvoir créer une liaison frigorifique entre l’unité intérieure et extérieure.

 

 

Quel type d’émetteurs (radiateur ou plancher chauffant) avez-vous ?

Vous le savez peut-être, il existe différents types de radiateurs : basse, moyenne ou haute température. Qu’est-ce que cela change ? Pour que vos radiateurs fonctionnent correctement, l’eau circulant entre ceux-ci aura besoin d’être plus ou moins chaude. Si vous ne choisissez pas un modèle chauffant l’eau à la bonne température, votre confort ou votre consommation d’énergie s’en ressentira.

 

Si vous possédez des radiateurs haute température et que vous ne souhaitez pas tous les changer, la chaudière peut être plus intéressante. En effet, les modèles de pompes à chaleur hautes température réalisent moins d’économies d’énergie pour un prix d’achat bien plus élevés.

Le niveau d’isolation de votre logement

Selon l’isolation de votre logement, la puissance demandée à votre appareil de chauffage ne sera pas le même. Par conséquence, si vous avez besoin d’une puissance normale, vous pouvez opter pour une pompe à chaleur. Dans le cas d’un logement très mal isolé, il faudra plutôt opter pour une chaudière.

 

Votre zone géographique et son climat

Selon la région dans laquelle votre logement est situé, les préconisations ne seront pas toujours les mêmes. En effet, si vous habitez dans une région au climat peu rigoureux l’hiver, la pompe à chaleur sera probablement plus intéressante. Par contre si votre logement est situé par exemple dans une zone montagneuse très froide pendant l’hiver, une pompe à chaleur risque de ne pas arriver à satisfaire tous vos besoins de chauffe pendant l’hiver. Une pompe à chaleur hybride ou avec un chauffage d’appoint (électrique, solaire ou un poêle à granulés bois) ou une chaudière à condensation seront plutôt recommandées.

 

De même, si vous souhaitez opter pour une pompe à chaleur géothermique, les potentiels ne sont pas les mêmes selon toutes les régions à cause de la température du sol.

Votre budget

Nous parlons de deux systèmes de chauffage dont les prix moyens pour l’appareil ainsi que pour les travaux d’installation sont sensiblement différents.

Par conséquent, le prix sera un des facteurs décisifs dans votre choix :

  • Le prix moyen de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau (coût des travaux et de l’appareil inclus) est de 10 000€.
  • Le prix moyen pour l’installation d’une chaudière à condensation (coût des travaux et de l’appareil inclus) est de 4 000€.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas du tout le même budget. Cependant, pour avoir le coût final de l’opération, il vous faudra prendre en compte les aides de l’état auxquels vous pouvez avoir droit selon votre situation actuelle.

Récapitulatif des avantages et des inconvénients de chacun

Avantages Inconvénients
Chaudières à condensation
  • Convient à toutes les zones géographiques et climat
  • Compactes et plus faciles à installer
  • Consommation d’énergie plus importante
  • Le prix du gaz peut varier d’une année sur l’autre
Pompes à chaleur
  • Utilisation d’une énergie renouvelable, c’est le moyen de chauffe le plus écologique des deux
  • Consommation énergétique plus faible
  • Modèle réversible vous permettant de rafraîchir votre logement pendant l’été (en fonction de vos émetteurs)
  • Le coût d’achat et d’installation plus élevé
  • Si vous avez des hivers très froids, un chauffage d’appoint peut être nécessaire
  • Vous devez avoir un jardin pour installer l’unité extérieure

Les travaux d’installation nécessaires

Si vous hésitez entre les chaudières ou les pompes à chaleur, il est important de faire appel à un professionnel du chauffage qui sera vous conseiller au mieux selon vos habitudes de chauffe et la consommation énergétique souhaitée pour un confort thermique optimal.

Ainsi, il vous conseillera les produits qui vous correspondent et vous serez sûr que vous faites le bon achat pour votre maison ou votre appartement. Il vous accompagnera tout le long de votre projet de rénovation énergétique et sera là pour répondre à toutes vous questions en vous guidant sur le sujet des aides de l’état.

 

N’hésitez pas à faire appel à Garanka, certifié RGE et Qualipac afin d’obtenir un devis gratuit et personnalisé :

Crédits photos Istock / Canva