Le rendement d’une pompe à chaleur

16/02/2021 - Installation / Remplacement

La pompe à chaleur est en train de devenir l’un des moyens de se chauffer à la mode. On en entend de plus en plus parler, car c’est un moyen de se chauffer qui respecte l’environnement. Mais à quel point ? Quelle quantité d’électricité vais-je consommer pour me chauffer ? C’est bien du sujet du rendement de la pompe à chaleur dont nous allons traiter.

 

 

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur (PAC)

Le fonctionnement de base

Une pompe à chaleur est un système de chauffage de votre logement ainsi que de votre eau chaude sanitaire. Le fonctionnement de la PAC consiste en un principe très simple : elle va récupérer des calories situées à l’extérieure de votre maison, dans votre jardin par exemple, et ensuite transférer cette chaleur à l’eau de chauffage circulant dans votre logement.

 

L’énergie utilisée

Par conséquent, c’est un moyen de se chauffer très écologique puisque elle utilise en grande partie une source d’énergie renouvelable : la chaleur contenue soit dans l’air (modèles aérothermiques également appelé air eau) ou dans le sol de votre jardin (modèles géothermiques).

 

Les éléments les plus important des pompes à chaleur sont le fluide frigorigène, le compresseur, le condenseur et l’évaporateur. Ce système qui valorise la chaleur fonctionne grâce à une alimentation électrique. Cette chaleur va ensuite chauffer vos tuyaux d’eau.

Cette eau chaude sera alors propulsée dans votre circuit de chauffage entre vos différents radiateurs ou votre plancher chauffant pour diffuser la chaleur dans votre maison. Dans le cas d’une pompe à chaleur air air, le circuit va produire directement de l’air chaud pour qu’il soit propulsé dans votre logement via des bouches.

 

Des différences selon les systèmes

Le choix du modèle de pompe à chaleur est important en termes de prix d’achat mais également de rendement. En effet, l’air extérieur est soumis de manière plus importante aux fluctuations de température que le sol. Par conséquent, l’air étant à une température plus froide, un modèle aérothermique va devoir consommer plus d’électricité pour valoriser le peu de chaleur récupérée en plein hiver.

Le rendement : les différents indicateurs

Le rendement explique avec quelle quantité d’électricité la pompe à chaleur va fournir la chaleur nécessaire pour votre logement. Cela mesure donc la performance d’un système de chauffage et peut vous permettre de comparer une pompe à chaleur avec une chaudière à condensation gaz ou fioul par exemple. Cette mesure peut vous permettre d’estimer vos économies d’énergie futures en cas de changement d’appareil. Pour cela, il y a deux indicateurs principaux à présenter.

 

Le COP

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre article dédié sur le coefficient de performance (COP). Il s’agit d’un indicateur que vous pourrez trouver sur la plupart des fiches produits des constructeurs de pompes à chaleur comme Saunier Duval, Vaillant ou encore Atlantic.

 

Cet indicateur se mesure grâce à un calcul. Ce rapport est le suivant : énergie thermique restituée / énergie électrique consommée. De combien de kWh d’électricité aurez-vous besoin pour produire X kWh de chauffage. Par exemple, une pompe à chaleur peut très souvent consommer 1kWh d’électricité pour produire 3 kWh de chauffage. On parle alors d’un COP de 3.

 

Un COP peut être comparé avec un autre uniquement si deux éléments sont donnés : la température extérieure et la température de l’eau chauffée. En effet, si vous vivez dans une région avec une température extérieure très froide en hiver alors que vous aimez avoir une température très chaude à l’intérieur, les performances de votre appareil ne seront pas les mêmes.

 

Par exemple, on peut parler d’un COP de 3 (+7°C, 65°C).

Le SCOP

Le SCOP est un coefficient de performance saisonnier que les fabricants de pompes à chaleur sont obligés de fournir grâce à la directive européenne ErP (energy related product). Le SCOP est un rapport calculé de la même manière que le coefficient de performance mais il se base sur des températures de référence afin de pouvoir être comparé entre différents types de PAC ou de produits (chaudière gaz ou fioul par exemple). Les températures de référence sont -7°C, +2°C, +7°C et +12°C. Le coefficient de performance saisonnier est donc plus représentatif.

 

Classe d’efficacité énergétique SCOP
A+++ SCOP supérieur ou égal à 5,1
A++ SCOP supérieur ou égal à 4,6 et inférieur à 5,1
A+ SCOP supérieur ou égal à 4 et inférieur à 4,6
A SCOP supérieur ou égal à 3,4 et inférieur à 4

 

Les facteurs à prendre en compte qui font varier les rendements

Le rendement des pompes à chaleur peut varier de manière importante selon certains éléments.

Le modèle de PAC

Une pompe à chaleur géothermique présente en règle générale de meilleures performances qu’une pompe à chaleur de type air-eau. En effet, la température du sol de votre jardin étant plus chaude que l’air, les performances sont meilleures. Au contraire un modèle de type air air présente un rendement bien moins bon.

La puissance de votre PAC

La source d’énergie de votre pompe à chaleur a beau être renouvelable, si vous souhaitez une pompe à chaleur dégageant une puissance importante, cela impactera forcément de manière négative le rendement et donc les performances ainsi que la consommation d’énergie. Différents facteurs peuvent impacter la puissance nécessaire à votre pompe à chaleur :

 

  • Des hivers particulièrement rigoureux
  • Un logement avec une superficie importante
  • Une isolation thermique faible de votre bâtiment
  • Une température élevée souhaitée dans votre espace de vie
  • Des radiateurs haute température en cas de rénovation

Un bilan thermique et énergétique sera nécessaire afin d’étudier le dimensionnement nécessaire concernant la puissance de votre pompe à chaleur.

Les fonctionnalités de votre PAC

Une pompe à chaleur de type chauffage seul aura de meilleures performances qu’un modèle réalisant également le chauffage de l’eau chaude sanitaire ou encore qu’un modèle de type réversible. Pour rappel, une pompe à chaleur réversible permet de générer du froid dans votre maison pendant l’été.

Les travaux d’installation des pompes à chaleur

Vous pourrez trouver des pompes à chaleur à différent coût. N’hésitez pas à consulter notre article sur le prix des pompes à chaleur pour plus de détails. N’oubliez donc pas de prendre en compte la consommation d’énergie potentielle selon les modèles afin de connaître son coût sur le long terme.

 

Des aides de l’état sont disponibles actuellement comme MaPrimeRénov’ ou encore la prime coup de pouce chauffage. Vous pouvez accéder à notre simulateur pour savoir à quoi vous pourriez avoir le droit en cliquant ici.

 

Dans tous les cas, il vous faudra faire appel à un professionnel du chauffage certifié Qualipac comme Garanka pour réaliser l’installation de votre pompe à chaleur.

Le professionnel choisi réalisera en amont de l’installation une étude thermique de votre bâtiment ainsi qu’une étude de vos habitudes de vie. Ainsi il vous proposera le bon dimensionnement pour votre pompe à chaleur.

Crédits photos Istock et Canva