Rénovation énergétique : quels travaux réaliser ?


Mis à jour le : 30/06/2022

Avec l’arrivée de l’hiver, il est important d’avoir une maison bien chauffée et bien isolée. A l’approche de cette période de grand froid, il peut être judicieux de faire effectuer chez soi des travaux de rénovation énergétique. Qu’impliquent de tels travaux ? Quel budget prévoir pour mes travaux de rénovation énergétique ? Par quels travaux commencer ?

  1. Pourquoi effectuer des travaux de rénovation énergétique ?
  2. Quels travaux de rénovation énergétique effectuer ?
  3. Combien vont me coûter mes travaux de rénovation énergétique ?

Pourquoi effectuer des travaux de rénovation énergétique ?

Quoi de plus irritant qu’une maison mal isolée, des courants d’air permanents et des factures de chauffage sans cesse en hausse ? Vous observez ces désagréments dans votre maison ? Il est peut-être temps de réfléchir à une solution durable comme la réalisation de travaux de rénovation dans votre logement. Les travaux de rénovation énergétique ont plusieurs avantages et objectifs. Bien qu’ils soient parfois coûteux, ils vous permettent en vérité de réaliser de nettes économies sur le long terme. En effet, une habitation bien isolée permet de conserver la chaleur durablement et, de ce fait, réduire les dépenses énergétiques et les factures de chauffage.
Par ailleurs, effectuer ces travaux de rénovation énergétique permet un gain considérable en confort thermique. Effectuer des travaux de rénovation énergétique, c’est aussi valoriser votre bien immobilier et prendre en considération son empreinte écologique et de préserver l’environnement.

Quels travaux de rénovation énergétique effectuer ?

Cibler les besoins est la première chose à faire lorsque vous envisagez d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Pour quelle raison souhaitez-vous faire ces travaux ? Il peut y avoir plusieurs raisons possibles, mais parmi celles-ci, on retrouve très souvent la suivante : limiter les pertes d’énergie liées à une mauvaise isolation ou remplacer un système de chauffage défectueux.

1- Les travaux d’isolation

Vous remarquez une perte de chaleur dans votre logement et ce malgré un chauffage performant ? Vos murs intérieurs sont froids ? Il se peut que votre maison nécessite une isolation plus adaptée. Pour réduire les pertes d’énergie, vous devez effectuer des travaux d’isolation thermique. Sachez que l’isolation thermique d’un logement peut être faite de différentes façons : par la toiture et les combles, par le plancher, par les menuiseries ou encore par les murs.
L’isolation par les murs peut être effectuée par l’extérieur ou par l’intérieur. Il s’agit de doubler les murs existants à l’aide d’un panneau isolant ou d’une ossature spéciale.

L’isolation de votre habitation est un point crucial dans votre projet de travaux de rénovation énergétique. Il assure un confort thermique durable et vous permet de réduire votre consommation de manière significative.

2- Les travaux de ventilation

Vous avez bien isolé votre habitation mais vos factures de chauffage grimpent toujours ? Il se peut que le problème vienne de la ventilation de votre foyer. Il est important ensuite de veiller à la qualité de l’air qui circule dans votre logement. Afin d’être sûr que l’humidité est bien évacuée, il est important de procéder à des travaux de ventilation. La mise en place d’un système de ventilation est préconisée. Une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est souvent conseillée car elle a pour but de renouveler l’air ambiant de manière automatique. Il existe principalement deux mécanismes de ventilation : à simple flux et à double flux.

Simple Flux

Système simple, efficace et abordable

La VMC simple flux et le système le plus traditionnel de ventilation au sein des logements. Il extrait l’air de la cuisine, de la salle de bain et des toilettes hors de la maison. L’air « neuf » entre dans le logement par des aérations au niveau des portes et des fenêtres.

 

Avantages :

  • mise en place et remplacement simple
  • économique à l’achat
  • peut être posé soi-même

Inconvénients :

  • Pertes d’énergies sur l’extraction de l’air

Double Flux

Pour économiser de l'énergie !

La VMC double flux est un système de ventilation plus efficace. Elle existe en plusieurs versions, dont la version thermodynamique qui intègre une petite pompe à chaleur. Le principe général de la ventilation à double flux est de récupérer la chaleur (les calories) de l’air extrait du logement pour l’ajouter à l’air que l’on amène de l’extérieur !

 

Avantages : 

  • permet de réaliser des économies d’énergies significatives
  • aides financières disponibles (MaPrimeRénov’, CEE)

Inconvénients:

  • installation complexe, en remplacement d’une VMC simple flux
  • prix élevé pour la VMC double flux thermodynamique

En fonction des revenus du ménage, l’aide MaPrimeRénov’ pour la Ventilation Double Flux peut atteindre 4 000 €

3- Les travaux de chauffage

Dans le cadre d’une rénovation énergétique, il existe également les travaux liés au chauffage. Tout d’abord, vous pouvez faire le choix d’installer ou de remplacer une chaudière, ou une pompe à chaleur. Vous pouvez également opter pour le remplacement de votre chauffage d’appoint ou l’installation de celui-ci si vous n’en êtes pas déjà équipé.
Les travaux de chauffage ont pour but de vous faire faire des économies d’énergie, mais pas seulement. La chaudière va vous permettre à la fois de chauffer votre intérieur et de vous fournir de l’eau chaude. Parmi tous les modèles de chaudières existants, il peut être difficile de faire son choix. Certains appareils de chauffage sont appréciés pour leur côté à la fois économique et écologique. C’est le cas par exemple de la chaudière à condensation, de la chaudière basse température ou du poêle à bois, par exemple.
La chaudière à condensation a l’avantage d’être écologique, car elle a pour fonction de récupérer la chaleur provoquée par la combustion afin de préchauffer l’eau. On considère que ce type de chauffage permet une baisse de la consommation d’environ 20%.
Le poêle à bois ou à granulés est souvent installé en chauffage d’appoint. Il est économique, car le bois est considéré aujourd’hui comme étant le combustible le moins cher sur le marché. Il s’agit également d’une énergie renouvelable, ce qui fait de lui un système à faible impact environnemental.

La pompe à chaleur est également une solution a envisager, d’autant plus si vous n’avez pas de raccordement au réseau de gaz et réfléchissez à remplacer une ancienne chaudière fioul. Pour tout savoir sur la pompe à chaleur, n’hésitez pas à consulter notre article.
Vous pouvez également installer un chauffe-eau performant et économique, grâce auquel vous pourrez consommer jusqu’à trois fois moins d’énergie qu’un chauffe-eau classique. Parmi les systèmes fréquemment installés, on retrouve le chauffe-eau thermodynamique, qui est constitué d’une pompe à chaleur et d’un ballon d’eau chaude. La pompe à chaleur a pour but de capter la chaleur et de réchauffer l’eau de votre ballon, en dépensant 3 à 4 fois moins d’énergie qu’un ballon d’eau chaude électrique.
Vous pouvez aussi faire le choix du chauffe-eau solaire, pensé pour réduire l’impact environnemental. Le chauffe-eau solaire a pour but d’utiliser l’énergie solaire pour générer de l’électricité et faire fonctionner le ballon d’eau chaude. Cette solution permet de satisfaire jusqu’à 75% des besoins en eau chaude et est respectueuse de l’environnement.

Combien vont me coûter mes travaux de rénovation énergétique ?

Si le coût que peuvent impliquer des travaux de rénovation peut effrayer, sachez qu’il existe des primes pour la réalisation de ces travaux de rénovations énergétiques.
Sachez lorsque vous souhaitez réaliser des travaux d’économie d’énergie, que certains sont éligibles à des aides mises en place par l’Etat. Les CEE (Certificats d’Economie d’Energie) ont pour but d’aider les ménages à effectuer leurs travaux de rénovation dans le but de les inciter à réaliser des économies d’énergie dans leur logement. Une autre importante est MaPrimeRénov’, mise en place début 2020 et gérée par l’Anah (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). le montant de la subvention est définit en fonction de la nature des travaux et des revenus du ménage.
Les aides aux travaux de rénovation énergétique sont accessibles à tous les propriétaires et locataires résidants dans un logement achevé depuis plus de deux ans.