Quels radiateurs pour votre pompe à chaleur ?

30/01/2020 - Installation / Remplacement

Il existe trois types de radiateurs : basse, moyenne ou haute température. Afin de chauffer correctement votre maison, l’eau circulant dans les tuyaux de vos radiateurs aura besoin d’une température plus ou moins élevée. Alors est-ce qu’une pompe à chaleur air/eau est compatible avec tous les types de radiateurs ? Est-ce qu’il existe différents types de pompe à chaleur pour vous éviter de changer également votre circuit de chauffage ? Zoom sur le sujet pour vous aider à faire votre choix !

 

Comprendre le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Le fonctionnement général

Les PAC sont des systèmes de chauffage qui peuvent produire l’eau chaude sanitaire pour vos points d’eau (couplée à un ballon) et qui chauffent également l’eau de votre circuit de chauffage. Ce type de systèmes vous fera réaliser de réelles économies d’énergie.

 

Une pompe à chaleur (PAC) peut être de plusieurs technologies différentes. Quoi qu’il en soit l’unité extérieure va utiliser les calories ou la chaleur récupérées dans un environnement extérieur : la technologie air / eau captera ces calories dans l’air extérieur. Puis les calories récupérées vont permettre au fluide frigorigène de changer d’état à très basse température en passant d’un état liquide à un état gazeux.

Ensuite le fluide frigorigène va continuer sa route vers le compresseur puis le condenseur. Le compresseur est un appareil qui fonctionne grâce à une alimentation électrique.  Il permettra de changer à nouveau l’état du fluide pour lui redonner une forme liquide afin de produire une énergie thermique plus importante. Le circuit du fluide frigorigène permettra alors de réchauffer le circuit de votre eau chaude de chauffage. Cette eau sera alors expédiée vers vos radiateurs par votre unité intérieure.

 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des PAC, cliquez sur notre article dédié aux pompes à chaleur air/eau. Il existe d’autres technologies de pompe à chaleur que le modèle air/eau. En effet, la PAC peut aussi récupérer les calories dans le sol: on parle alors de pompe à chaleur géothermique.

Les avantages et inconvénients

Les avantages sont liés au rendement de la pompe à chaleur. En effet, avec une certaine quantité d’énergie consommée, une pompe à chaleur produira une quantité de chaleur intéressante. Ce rendement est mesuré grâce à un indicateur : le coefficient de performance (COP). Cliquez ici pour en savoir plus sur le COP. Ces rendements élevés entraîne une consommation d’énergie en baisse et donc : vos factures énergétiques vont réduire en même temps que votre empreinte carbone. En plus, vous pouvez choisir un modèle de pompe à chaleur réversible qui vous apportera de la fraîcheur pendant l’été.

 

Par contre, il faut compter sur un prix moyen plus élevé que si vous choisissez une chaudière à condensation. Pour en savoir plus sur les prix, cliquez ici. Enfin, si vous habitez dans une région particulièrement froide pendant l’hiver, un système de chauffage d’appoint peut être nécessaire. Vous pouvez sinon opter pour un modèle hybride qui vous permettra de bénéficier d’un confort optimal.

 

En résumé :

 

Les avantages

  • Le rendement

  • Des économies d’énergie importantes

  • Une baisse de vos facture d’énergie

  • Une diminution de votre empreinte carbone

  • La possibilité de choisir un modèle réversible qui produira également du froid pendant l’été

Les inconvénients

  • Le prix plus élevé qu’une chaudière

  • Une difficulté de chauffe si les hivers de votre région sont très froids

La température de l'eau d'une pompe à chaleur

La température de l’eau qui circule dans votre système de chauffage va varier. En effet, on distingue deux types de pompe à chaleur (PAC) : la pompe à chaleur haute température et la pompe à chaleur basse température

Les pompes à chaleur (PAC) haute température

La température de l’eau circulant dans votre système de chauffage avec une pompe à chaleur haute température sera environ de 65°C. Ce type de PAC présente un prix d’achat plus élevé qu’un modèle basse température mais aussi un coût de l’énergie plus élevé, puisque l’appareil devra consommer plus d’électricité pour faire fonctionner de manière plus intensive le compresseur.

Les pompes à chaleur (PAC) basse température

La température de l’eau sera comprise entre 35 et 45°C. L’écart de température entre l’air extérieur où la pompe à chaleur va capter les calories et la température de l’eau de chauffage est donc moins important que pour une pompe à chaleur haute température. Par conséquent, la pompe à chaleur aura un rendement plus intéressant puisque le compresseur fonctionnera de manière moins intensive via son alimentation électrique et consommera donc moins d’énergie pour un confort égal. Le COP sera donc meilleur (l’indicateur de rendement généralement utilisé pour les pompes à chaleur).

 

Si vous êtes intéressés par ces produits, découvrez les pompes à chaleur Garanka.

Comprendre quels sont les différents modes d’émission de la chaleur

Les émetteurs dont nous parlons sont ceux d’un système de chauffage central, c’est-à-dire d’un système fonctionnant grâce à un organe central comme une chaudière (gaz ou fioul par exemple) ou une pompe à chaleur. Cet organe central sert à chauffer l’eau qui va ensuite venir réchauffer vos émetteurs : vos radiateurs ou votre plancher chauffant.

 

En effet, un radiateur haute température nécessite une eau chauffée entre 70 et 90° pour vous apporter un confort intérieur optimal.

 

Un radiateur basse température nécessite une température d’eau comprise entre 45 et 50°C. Il est plus volumineux qu’un modèle haute température. En effet, étant donné que l’eau est moins chaude, il a besoin d’une surface plus importante afin de venir réchauffer efficacement votre pièce. Il consomme moins d’énergie que le modèle haute température. Un radiateur de ce type peut être en acier, en fonte ou en aluminium.

 

Le dernier type de chauffage possible est un plancher chauffant. Il est très performant grâce à sa surface étendue. Il offre également un réel confort. Il s’agit d’une solution très souvent privilégiée en cas de construction neuve mais plus difficile à mettre en place dans des cas de rénovation.

Quelles sont les différentes solutions ?

Maintenant que nous vous avons présenté les différentes PAC air/eau et les différents types d’émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants), nous pouvons vous expliquer quels sont les différents couplages dans chaque cas pour réaliser des économies d’énergie tout en vous apportant un confort optimal.

Une pompe à chaleur haute température avec des radiateurs haute température

Comme nous l’avons déjà expliqué un peu plus haut, ce couplage possède un moins bon rendement qu’un couplage basse température. Cependant, cela peut être une solution intéressante dans certains cas de rénovation.

En effet, si vous possédez une chaudière (gaz ou fioul par exemple) associée à des radiateurs haute température, choisir une pompe à chaleur haute température, c’est éviter d’avoir à changer tous vos radiateurs. Par conséquent, même si la pompe à chaleur haute température a un prix d’achat plus élevé que la basse température, le projet en lui-même peut vous coûter moins cher car vous n’aurez pas à faire changer tous vos radiateurs.

 

De plus d’autres facteurs doivent rentrer en compte. Par exemple, si l’isolation de votre maison n’est pas récente ou que le climat de votre région est trop froid en hiver, vous devrez opter pour ce couplage haute température car sinon votre système de chauffage n’arrivera pas à chauffer suffisamment votre maison et votre confort en sera diminué.

Une pompe à chaleur basse température avec des radiateurs basse température

Il s’agit du couplage présentant les rendements les plus intéressants. Cependant, si les hivers sont particulièrement rigoureux dans votre région et / ou votre maison est mal isolée, le système basse température ne pourra pas répondre à vos besoins de chauffage. Il faudra alors choisir si vous préférer investir dans un système haute température ou opter pour un système basse température avec un système de chauffage d’appoint. Pour un logement récent ou bien rénové de manière thermique, c’est une solution très intéressante.

Une pompe à chaleur basse température avec un plancher chauffant

Le plancher chauffant est un émetteur de chauffage fonctionnant également à basse température. Il présente donc les mêmes avantages et inconvénient que le couplage pompe à chaleur basse température / radiateurs basse température. C’est un couplage très utilisé dans la construction neuve.

Des aides de l’état pour l’installation d’une pompe à chaleur

En 2020, différentes aides de l’état sont actuellement en cours pour favoriser l’amélioration énergétique de votre logement. Elles peuvent vous aider à financer l’installation de votre nouvelle pompe à chaleur : Ma prime Rénov’, le crédit d’impôt, la prime coupe de pouce… N’hésitez pas à consulter notre article dédié sur les aides de l’état.

 

N’hésitez plus et bénéficier d’un rendez-vous gratuit pour obtenir plus d’informations sur nos pompes à chaleur ainsi qu’une étude de dimensionnement / de puissance gratuite.

Crédits photos IStock