Entretien chaudière et assurance : ce qu’il faut savoir

30/03/2020 - Entretien

L’entretien de la chaudière est une obligation légale. De ce fait, il doit être effectué par un professionnel afin de prévenir les pannes, le risque d’intoxication au monoxyde de carbone et les potentiels départ d’incendies. Si ces faits se produisent, votre assureur entre en jeu sur les responsabilités et le bon entretien de vos appareils.

 

 

Les chaudières concernées par l’obligation d’entretien

Toutes les chaudières au fioul, charbon, bois, gaz et multi-combustibles dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts sont concernées par l’obligation d’entretien annuel.

L’obligation des visites d’entretien des chaudières a été mis en place pour plusieurs raisons. Elles permettent d’améliorer les performances de l’appareil et donc de limiter votre consommation d’énergie. Les visites d’entretien peuvent prévenir des pannes et allongent la durée de vie de la chaudière entretenue. Mais ces visites ont avant tout un objectif sécuritaire en vérifiant que votre chaudière n’émet pas de monoxyde de carbone : un gaz incolore, inodore et surtout… mortel s’il est inhalé dans un logement mal aéré. Ce gaz est dangereux et cause environ 3000 intoxications par an en France. La chaudière est responsable de ces accidents dans 1 cas sur 4. Alors autant ne pas négliger l’entretien de votre appareil !

Enfin, le ramonage des conduits de fumée fait aussi parti des obligations d’entretien pour réduire de potentiels départ d’incendie dans l’habitation. Les chaudières ayant une évacuation des fumées par un système de cheminée nécessite un ramonage. Pour les chaudières à ventouse, un simple contrôle visuel par le chauffagiste est suffisant.

Qui est responsable de l’entretien d’une chaudière ?

Voici 3 cas de figures pour vous aider à savoir qui est responsable de l’entretien d’une chaudière :

  • Vous habitez un logement (maison ou appartement) dont vous êtes le propriétaire : vous êtes responsable de l’entretien annuel de votre chaudière.
  • Vous occupez une habitation dont vous êtes le locataire : vous devez vous référez à votre contrat de bail pour connaitre qui du bailleur ou du propriétaire est responsable. Dans le cas où c’est le locataire qui en est imputé, ce dernier doit planifier et financer l’entretien de la chaudière avec le chauffagiste de son choix et envoyer l’attestation de révision au propriétaire. Si le locataire se soustrait à cette obligation, le propriétaire pourra déduire le montant de l’entretien annuel de la caution.
  • Vous êtes propriétaire ou un syndicat de copropriétaires d’un immeuble doté d’une chaudière collective : Vous êtes responsables de l’entretien annuel de la chaudière.

Qui est habilité à entretenir votre chaudière ?

L’entretien annuel de votre chaudière à gaz doit être fait par un professionnel. Pour bien choisir son chauffagiste, vous pouvez vérifier les certifications et labels qu’il détient. Ces derniers sont les gages du savoir-faire, de qualité de sécurité et de respect de l’environnement du professionnel choisi.

Les certificats assurant que votre chauffagiste maîtrise les technologies les plus avancées et offre des prestations de qualité sont :

  • Professionnel du Gaz garantissant la qualité et la sécurité des chauffages au gaz,
  • PMG (Professionnel Maintenance Gaz) pour un bon entretien des chauffages au gaz,
  • Qualigaz assurant que le chauffagiste est une des références en matière d’installation de chaudière au gaz,
  • Qualisav qui qualifie le chauffagiste d’expert en maintenance de chauffage au gaz,
  • Qualibat pour la fiabilité et la sécurité des travaux effectués
  • RGE (Reconnu Garant Environnement) pour bénéficier d’aides de l’Etat lors de vos travaux.

Lors de l’entretien, le chauffagiste est amené à effectuer plusieurs étapes: vérifier le fonctionnement de la chaudière à gaz (comme le niveau de pression d’eau par exemple), le nettoyage et le réglage de celle-ci. Il doit aussi évaluer les performances énergétiques de la chaudière. À la suite de ces vérifications, le professionnel vous conseillera sur le meilleur usage possible de votre appareil, comment améliorer l’utilisation de votre appareil pour un chauffage optimal et si besoin, vous proposer de remplacer votre chaudière pour de meilleures performances.

Enfin, le professionnel que vous avez choisi peut aussi effectuer le ramonage du conduit de fumée. Cela dépendra du contrat que vous avez choisi.

Comment bien choisir son contrat d’entretien ?

Pour bien choisir son contrat d’entretien pour sa chaudière à gaz (à condensation ou basse température), vous devez vous renseigner sur plusieurs aspects : le prix d’un contrat d’entretien à l’année, du niveau de protection, le moyen de paiement, la disponibilité du service d’entretien et dépannage. Ces points sont importants à vérifier afin de vous ayez l’esprit tranquille tout au long de l’année tant au niveau de la qualité de l’entretien de votre chaudière que financier.

Il y a généralement 2 types de contrats :

  • Le contrat simplifié qui comprend les vérifications de bases quant à l’entretien de votre chaudière. Ce contrat inclut généralement les prestations suivantes : la visite annuelle et le déplacement lors d’une intervention en cas de panne. Son prix est généralement le plus bas.
  • Le contrat complet qui inclut la visite d’entretien, le déplacement du professionnel et la main d’œuvre en cas de panne ainsi que le remplacement gratuit des pièces lors d’un dépannage. Le prix de ce contrat est le plus élevé. Il est à noter que les chaudières vieillissantes ne peuvent pas bénéficier de ce genre de contrat.

Votre chauffagiste pourra vous faire plusieurs devis. Quel que soit le contrat d’entretien choisi, le chauffagiste vous remettra une attestation d’entretien après chacune de ses visites. Ce document est la preuve de l’entretien de votre chaudière à gaz.

La preuve d’entretien de votre chaudière auprès de votre assurance

Après chaque visite d’entretien, le chauffagiste doit vous remettre dans les 15 jours suivants sa visite :

Il est important de conserver l’attestation d’entretien au minimum 2 ans car il vous le sera demandé par votre assureur en cas de sinistre. Si vous êtes locataire, votre propriétaire peut également vous le demander.

Que se passe-t-il en cas de sinistre si vous n’entretenez pas votre chaudière ?

En cas de sinistre, votre assureur vous demandera l’attestation d’entretien de votre chaudière qui vous permet de justifier votre obligation d’entretien de votre appareil.

Ce document est valable uniquement s’il a été rédigé par un professionnel reconnu et certifié.

Si vous ne pouvez pas transmettre l’attestation d’entretien à votre assurance, cette dernière sera en mesure de refuser de couvrir le sinistre. Une telle situation pourrait aussi entrainer une hausse du montant de votre prime assurance sur les cotisations des années à venir.

Retrouvez nos contrats d’entretien pour votre chaudière sur notre site !

Nos offres

Photos iStock