Quelle fréquence pour l’entretien de votre chaudière ?

26/03/2020 - Entretien

On se pose de multiples questions lorsqu’il s’agit de l’entretien de notre chaudière : Est-ce que le type d’énergie de ma chaudière entre en jeu ? Qui doit s’occuper de la visite d’entretien ? A quel moment de l’année dois-je faire appel à un professionnel ? Est-ce obligatoire ? Quel est le prix de cet entretien ? Et surtout… quelle est la fréquence d’entretien de ma chaudière ?

 

Les types de chaudières à entretenir

La puissance de votre chaudière est comprise en 4 et 4000 kilowatts ? Vous possédez une chaudière gaz ? Une chaudière fioul/mazout ? Ou toutes autres chaudières fonctionnant à l’aide de combustibles solides tels que le bois, les granules ou le charbon ? Dans ce cas, qu’importe l’énergie utilisée par votre chaudière, cette dernière doit faire l’objet d’un entretien annuel. Ce dernier peut être gérer via un contrat d’entretien avec votre chauffagiste.

Quand faire appel à votre chauffagiste ?

La date d’entretien est intimement liée à l’utilisation que vous faites de votre chaudière : l’avez-vous programmée pour produire de l’eau chaude ou non ?

Si votre chaudière produit de l’eau chaude sanitaire, il n’y a pas de saison particulière pour programmer l’entretien de votre chaudière car cette dernière fonctionne tout au long de l’année.

En revanche, si vous utilisez votre chaudière uniquement pour du chauffage, il est préférable de planifier votre contrôle d’entretien en dehors de la période hivernale. Pendant la période estivale, la chaudière ne fonctionne pas et de l’humidité peut se créer à l’intérieur de la chaudière. Cette humidité, couplée aux résidus de combustion de l’hiver, peut endommager certains éléments de la chaudière.

En résumé, si vous utilisez votre chaudière pour la production d’eau chaude sanitaire, il n’y a pas un mois à privilégier pour contacter votre chauffagiste et planifier votre visite d’entretien. Si vous utilisez votre chaudière pour fournir du chauffage, alors il faudra plutôt planifier votre contrôle d’entretien en dehors de la période hivernale, à savoir au printemps ou en été. Cela pour être cohérent avec un autre article et pour inciter nos clients à nous solliciter hors période hivernale. Que ce soit au printemps ou en été, ce sont de bonnes périodes pour faire l’entretien, pour l’appareil et pour notre disponibilité également.

Pensez aussi à planifier à l’avance votre visite d’entretien avec votre chauffagiste. Ils peuvent être très demandés à certaines périodes de l’année ; surtout lors des mois les plus froids.

Qui est responsable de la visite d’entretien ?

  • Dans le cadre de l’entretien d’une chaudière individuelle :

Vous êtes propriétaire de votre logement (appartement ou maison) : vous êtes responsable de l’entretien annuel de votre chaudière. Si vous êtes locataire d’un logement : vous devez faire entretenir la chaudière tous les ans par le prestataire de votre choix. Il y a exception si votre contrat de bail stipule que cette obligation revient au propriétaire.

  • Dans le cadre de l’entretien d’une chaudière collective :

Vous êtes propriétaire du bâtiment : Vous prenez en charge l’entretien de la chaudière collective. Si vous êtes copropriétaires du bâtiment : c’est au syndic de votre immeuble que revient cette responsabilité. Il pourra aussi se charger de négocier un contrat d’entretien annuel avec un professionnel.

Le prix de l’entretien

Le prix d’une visite annuelle varie en fonction du modèle de votre chaudière et la région où vous vivez. Le prix du contrôle d’entretien seule est à partir de 128,15 euros TTC pour une chaudière gaz chez Garanka.

Vous pouvez faire des économies en optant pour un contrat d’entretien à partir de 9,76 euros TTC/mois soit 117,15 euros TTC/an pour une chaudière gaz. Chaque contrat a des options différentes : déplacements, main d’œuvre, remplacement de pièce, etc. N’hésitez pas à consulter nos offres de contrats d’entretiens.

Cependant, il est à noter que les chaudières de plus de 15 ans ont tendances à être sujettes à des pannes plus fréquemment et auront besoin d’un contrat adaptés. Votre chauffagiste pourra vous donner de nombreux conseils à ce sujet lors de l’entretien de votre chaudière.

Enfin, pensez que le ramonage du conduit de fumée doit aussi être effectué. Certains chauffagistes l’incluent dans leurs prestations de visites annuelles. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez négocier son couplage au forfait d’entretien de votre chaudière ou solliciter une société spécialisée.

À la suite de cette visite, le professionnel vous délivrera une attestation d’entretien sous quinze jours. Il y sera noté l’état de la chaudière et les conseils dont vous avez discuté avec le professionnel lors de sa visite. Vous devez conserver l’attestation pendant 2 ans minimum pour prouver l’entretien de votre chaudière.

La législation sur la fréquence d’entretien

L’entretien de votre chaudière est une obligation légale depuis 2009 et doit s’effectuer tous les ans selon le décret relatif à l’entretien annuel des chaudières.

 

Ce contrôle périodique a plusieurs objectifs : garantir votre sécurité en prévenant une éventuelle intoxication au monoxyde de carbone. Ce gaz est incolore, inodore et peut être mortel s’il est inhalé dans une habitation mal aérée. Le monoxyde de carbone est provoqué par une chaudière mal entretenue, une mauvaise combustion et/ou une mauvaise aération de votre maison. Ce gaz provoque de nombreux accidents chaque année. Ce contrôle annuel permet d’allonger la durée de vie de votre chaudière afin prévenir les éventuelles pannes de votre chaudière. Enfin, il permet de faire 8 à 12% d’économies d’énergie consommée par la chaudière lors de son fonctionnement.

 

 

A noter qu’il n’y a pas de sanction si l’entretien annuel de la chaudière n’est pas effectué. Cependant, si vous êtes locataire et avez quitté votre logement sans l’avoir effectué, le propriétaire peut déduire le montant de la visite d’entretien de votre dépôt de garantie.

Depuis 1978, vous avez une obligation légale quant au ramonage du conduit de fumée comme l’indique l’article 31.6 du Règlement Sanitaire Départemental type.

Attention, le défaut de ramonage de la cheminée est sanctionné d’une amende de 3ème classe d’un montant de 45 euros.

A retenir : L’entretien annuel de votre appareil de chauffage est nécessaire une fois par année civile, et non pas tous les 12 mois.

Photos iStock