Bien entretenir sa pompe à chaleur géothermique

03/06/2020 - Entretien

Comme tout chauffage central, la pompe à chaleur (PAC) a besoin d’un entretien régulier pour vous assurer un chauffage de qualité quelles que soient les températures extérieures. Pour conserver sa performance énergétique, il est conseillé de faire appel à un professionnel car la PAC géothermique est un système complexe.

 

Comment entretenir sa pompe à chaleur géothermique ?

 

La PAC sol / eau: une maintenance particulière

Ce système de chauffage est complexe et nécessite donc un entretien régulier par un professionnel qualifié.

Tout comme une chaudière, l’entretien annuel est obligatoire pour les PAC sol / eau. Pourquoi ? Ce système utilise de grande quantité de fluide frigorigène composé d’hydrogène, de fluoro et de carbone. L’étanchéité des éléments contenant le fluide doit subir un contrôle annuel obligatoire depuis 2010.

Dans les 10 ans suivant leur installation, les capteurs peuvent s’altérer s’ils sont placés dans un sol sablonneux. Leur liaison avec le système peut s’altérer ce qui provoquera une diminution des performances de chauffage ou une surconsommation électrique de la pompe à chaleur pour maintenir la température souhaitée dans la maison. Dans ce cas, l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

En complément de la visite d’entretien du chauffagiste, vous pouvez :

  • Surveiller la pression du module hydraulique
  • Faire un remplissage complémentaire pour maintenir le niveau du fluide caloporteur ;
  • Changer le fluide caloporteur tous les 5 ans.

 

L’entretien de la PAC type eau / eau

Une pompe à chaleur eau / eau utilise également des fluides frigorigènes. Toute pompe à chaleur utilisant ces fluides sont soumises à l’entretien obligatoire, les modèles de PAC fonctionnant avec :

  • Plus de 2 kg de fluide HCFC R410 ;
  • Plus de 7,4 kg de fluide HFC R32 ;

 

La quantité de fluide utilisé par votre PAC influencera la fréquence d’entretien de l’appareil :

  • De 2 à 30 kg, l’inspection sera annuelle ;
  • De 30 à 300 kg, le contrôle est semestriel ;
  • Au-delà de 300 kg, l’entretien est trimestriel ;

En complément de l’entretien, vous pouvez couvrir votre PAC pour la protéger si vous absentez sur le long terme.

Pourquoi faire entretenir sa PAC ?

Lors de l’installation de la PAC, votre installateur vous proposera un contrat d’entretien. Ce contrat comporte de nombreux avantages car votre installateur est la personne qui connait le mieux votre équipement et pourra vous prodiguer des conseils personnalisés pour optimiser les performances de votre PAC.

 

L’entretien régulier par un professionnel a un prix : 19,08€ TTC/mois soit 229 €/TTC/an si vous optez pour un contrat d’entretien. Mais cet investissement vous permettra :

  • D’assurer le bon état des équipements ;
  • D’allonger la durée de vie de l’appareil ;
  • D’optimiser sa performance énergétique en fonction de vos besoins ;
  • D’anticiper d’éventuelles pannes ;
  • De faire des économies d’énergies.

Le fonctionnement des pompes à chaleur géothermiques

Les mécanismes du système de pompe à chaleur: en bref

Le système de captage des calories est parcouru par le fluide caloporteur : un mélange d’eau et de glycol afin d’éviter le gel. Il permet de récupérer les calories des capteurs et de les transmettre à la pompe à chaleur. Dans cette dernière se trouve le fluide frigorigène qui transmet les calories vers l’eau du système de chauffage. Ce fonctionnement se décline en 4 grandes étapes :

  1. Dans les capteurs, le fluide frigorigène est à l’état liquide. Il récupère les calories du sol ou de l’eau et sa température augmente. Il va passer de l’état liquide à l’état gazeux : il s’évapore et stocke ainsi un maximum de chaleur;
  2. Le fluide sous forme de gaz est aspiré et compressé par le compresseur pour le mettre sous haute pression et l’envoyer dans le condenseur ;
  3. Dans le condenseur, le fluide transmet sa chaleur à l’eau du circuit de chauffage et redevient liquide ;
  4. Le fluide passe ensuite par un détendeur qui fait chuter la pression du fluide frigorigène. Un nouveau cycle peut commencer.

 

 

Le principe de la pompe à chaleur géothermique

La PAC géothermique récupère les calories présentes dans le sol (la géothermie) ou l’eau (l’aqua-thermie) grâce à des capteurs installés dans le sol de votre terrain. L’énergie est transmise vers la maison via la pompe à chaleur et, enfin, vers des émetteurs de chauffage. Ce principe est appelé « géothermie très basse température » car les capteurs transmettent des calories dont la température ne dépasse pas les 30°C.

 

 

La pompe à chaleur sol / eau: comment ça marche ?

La PAC de type sol / eau est très performante avec un Coefficient de Performance (COP) situé entre 3 et 4 ce qui signifie que votre pompe à chaleur va produire entre 67 et 75% d’énergie gratuite.

Pendant son fonctionnement, l’évaporation et la condensation produites grâce au fluide frigorigène s’effectuent progressivement permettant d’optimiser l’efficacité du dispositif.

 

Le fonctionnement de la pompe à chaleur eau / eau

Tout comme la PAC sol / eau, la pompe à chaleur eau / eau utilise de grandes quantités de fluide frigorigène pour alimenter en eau chaude les émetteurs de chauffage de votre maison : plancher chauffant, chauffe-eau ou encore radiateurs branchés à un circuit d’eau.

Contrairement au type sol / eau, elle est compatible avec un système réversible pour bénéficier d’une climatisation douce dans votre maison à condition d’être reliée à un ventilo-convecteur ou un plancher chauffant / rafraichissant.

Cette pompe à chaleur est également soumise à un entretien annuel obligatoire pour vérifier l’étanchéité des éléments transportant le fluide frigorigène.

 

 

Les différents types de capteurs

Pour capter ces calories, il faut installer des capteurs dans le sol de votre terrain. Des travaux conséquents de forage sont nécessaires et expliquent le prix élevé d’une PAC géothermique.

 

Il existe 3 types de capteurs :

  • Les capteurs horizontaux sont placés entre 60 cm et 1,20 mètres de profondeur. Le fluide caloporteur circule dans des tubes de cuivre ou de polyéthylène pour récupérer la chaleur du sol. Pour cette installation, vous devez bénéficier d’un terrain dont la superficie représente 2 fois la surface de votre logement pour pouvoir le chauffer.
  • Les capteurs verticaux sont installés de 80 à 100 mètres de profondeur. Ce système est plus coûteux mais plus rentable car le fluide caloporteur va pouvoir capter des calories en profondeur où les températures sont plus constantes tout au long de l’année. Ce système est avantageux si vous n’avez pas un grand terrain.
  • Les capteurs d’eau sont placés dans des puits forés à moins de 100 mètres de profondeur afin d’utiliser la chaleur contenue dans les nappes phréatiques.

On peut effectuer un seul forage : dans ce cas, l’eau est puisée et rejetée dans un cours d’eau par exemple. Si on effectue 2 forages, l’eau utilisée et rejetée par la pompe à chaleur sera envoyée dans ce deuxième trou et préservera ainsi la nappe phréatique.

Les capteurs verticaux et horizontaux sont utilisés lors de l’installation d’une PAC de type sol / eau et les capteurs d’eau sont installés pour une pompe à chaleur de type eau / eau.

Nos contrats de maintenance

Vous souhaitez plus d’informations sur les contrats d’entretien pour votre pompe à chaleur ? Nos experts répondent à vos questions et vous proposent un devis personnalisé.

Vous souhaitez souscrire dès à présent souscrire un contrat d’entretien ? Rien de plus simple :

Souscrire un contrat d’entretien

Photos iStock