Ma chaudière consomme trop de gaz : que faire ?

16/06/2020 - Economies d'énergie

Malgré un entretien régulier, votre chaudière consomme trop de gaz. Voici nos conseils pour optimiser la consommation d’énergie de votre chaudière et réaliser des économies sur votre prochaine facture !

 

La consommation moyenne d’énergie par une chaudière au gaz

Dans un logement, une chaudière peut être utilisée pour produire du chauffage uniquement ou du chauffage et de l’eau chaude sanitaire.

Pour la production de chauffage, une chaudière a une consommation annuelle moyenne en gaz naturel de 90kWh/m2 si l’habitation est bien isolée. A contrario, une mauvaise isolation entrainera une consommation annuelle moyenne en gaz naturel de 150kWh/m2.

Pour la production d’eau chaude sanitaire, tout dépend du nombre de personnes vivant dans le logement. Voici quelques moyennes :

 

Nombre de personnesConsommation annuelle moyennePrix

Entre 0,05 et 0,09 euros /KWh

11425 kWhEntre 71 et 129 euros
22580 kWhEntre 129 et 132 euros
33700 kWhEntre 185 et 333 euros
44590 kWhEntre 229 et 413 euros

 

Bon à savoir : Ces prix ne représentent qu’une partie de votre facture d’énergie. A cela, s’ajoute le prix de l’acheminement du gaz jusqu’à votre logement et le type de forfait que vous avez choisi.

Optimiser les réglages de votre chaudière gaz

Les réglages de bases de votre chaudière au gaz naturel sont souvent déterminants dans la consommation d’énergie de votre appareil. Voici nos conseils pour des réglages optimaux et éviter la surconsommation de gaz par votre chaudière :

  • Régler la pression entre 1 et 1,5 bar pour la majorité des modèles de chaudières. C’est le manomètre de votre chaudière qui permet de vérifier la pression du circuit de chauffage. Cependant, il existe quelques exceptions en fonction des modèles et de la hauteur de votre maison en fonction du nombre d’étages. Si vous avez un ou plusieurs étages, la pression nécessaire peut être plus élevée. Bon à savoir : Si le manomètre indique une pression inférieure à 1 bar, il faudra faire un complément d’eau dans le circuit de chauffage.
  • Régler le thermostat permettra de contrôler la température de votre logement, voire de chaque pièce si vous disposez de sondes dans celles-ci. N’hésitez pas à diminuer la température la nuit ou en cas d’absence prolongée pour réduire la consommation de gaz de votre chaudière. Bon à savoir : Le thermostat est un équipement complémentaire à votre appareil, cependant, une majorité des nouveaux modèles de chaudières disposent d’un thermostat intégré.
  • Régler la température de l’eau chaude sanitaire (ECS) à 50°C. Au-delà, le montant de votre facture risque de fortement augmenter.
  • Régler la température de l’eau du circuit de chauffage en fonction de vos radiateurs : Entre 70°C et 75°C pour des radiateurs haute température, entre 55°C et 60°C pour des radiateurs moyenne température, 45°C pour des radiateurs basse température et 35°C pour un plancher chauffant. Ces températures ont été évaluées pour obtenir le meilleur rapport confort/consommation d’énergie. Bon à savoir : en fonction de votre installation, ce réglage sera effectué par un chauffagiste professionnel si votre appareil dispose d’une sonde extérieure. Si votre chaudière n’en a pas, vous pouvez l’effectuer vous-même.
  • Nettoyer ses radiateurs : si vos radiateurs sont pleins de poussière, couvert par des rideaux ou derrière du mobilier, ils ne permettront pas une diffusion optimale de la chaleur. Votre chaudière devra alors consommer plus d’énergie.

Les facteurs de variations de la consommation d’énergie

Au-delà de la consommation en gaz nécessaire à la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire, il existe de nombreuses autres pratiques ou objets qui influencent la consommation en gaz de votre chaudière comme :

  • Prendre un bain plutôt qu’une douche ;
  • L’utilisation de gaz pour vos plaques de cuisson ;
  • La température à laquelle vous chauffez votre logement en journée et la nuit : chauffer moins la nuit permet de réaliser de belles économies d’énergie ;
  • La surface de votre habitation ;
  • La localisation de votre maison ou appartement : vous aurez besoin de chauffer moins dans une zone tempérée plutôt que dans une région où l’hiver est plus froid ;
  • Le nombre de personnes qui habitent le logement ;
  • La hauteur sous plafond des pièces ;
  • L’isolation de votre maison et plus particulièrement des combles, des ouvrants (portes et fenêtres) et de la toiture. Il est important d’éviter toute déperdition de chaleur inutile au sein de votre logement. Les travaux d’isolation sont la première étape de la rénovation énergétique de votre habitation.
  • Le matériau de vos radiateurs ;
  • L’entretien régulier de votre chaudière ;
  • La performance énergétique de votre équipement. Il est important de choisir une chaudière aux performances énergétiques adaptées à vos besoins.
  • La manière dont vous aérez votre logement ;
  • La qualité de votre ventilation / VMC.

Ces facteurs ne sont pas négligeables et ont un réel impact sur la consommation en gaz de votre appareil et donc, sur le montant de votre facture. Les travaux ne sont pas la seule solution pour faire des économies : les petits gestes du quotidien sont tout aussi importants !

Et si votre chaudière avait fait son temps ?

Malgré nos conseils votre chaudière continue à consommer trop de gaz ? Dans ce cas, c’est peut-être que votre chaudière est vieillissante et nécessite d’être remplacée.

Choisissez bien votre nouvelle chaudière en fonction de sa puissance et de vos besoins. Les chaudières à condensation, basse température ou encore hybride sont dotées d’un fonctionnement qui permet d’obtenir un rendement élevé. Prenons l’exemple de la chaudière à condensation qui a l’avantage d’utiliser moins d’énergie pour produire plus de chaleur grâce à la récupération des calories situées dans les fumées produites par la combustion de gaz. Cette chaudière vous permet d’obtenir un meilleur rendement et donc de meilleures performances énergétiques.

Ce rendement dépasse même les 100% dans certains cas alors que votre consommation d’énergie peut diminuer de près de 30% tout en gardant une chaleur constante dans votre habitation.

Remplacer une chaudière, c’est un budget et l’Etat en a bien conscience ! C’est pourquoi ce dernier a mis en place de nombreuses aides financières et crédit d’impôt à destination des particuliers qui souhaitent installer une chaudière (à condensation par exemple) dite « Très Haute Performance Energétique » (THPE). Le but de ces aides ? Dans le cadre de la transition énergétique, l’Etat souhaite renouveler le système de chauffage vieillissant des français pour préserver notre environnement et leur permettre de faire des économies d’énergie sur long terme !

Les travaux d’installation de la plupart des chaudières sont simples. Cependant, ils doivent être effectués par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Vous souhaitez davantage d’informations ?

Contactez nos experts pour prendre rendez-vous pour vous donner des conseils personnalisés sur le modèle de chaudière qui répondra à vos besoins. Ils peuvent également répondre à vos questions sur votre éligibilité aux aides financières de l’Etat.

Prendre RDV